08:36
URGENT >>>

Les Panthères du Gabon s’imposent dans la douleur à Djouba face au Soudan du Sud


Orpaillage

Préoccupé, le Gabon suspend l’extraction et la production de l’or sur son territoire


Economie
  • Des chercheurs d’or à Mayibouth dans le nord-est du Gabon © 2018 D.R./Info241
Publié le 19 septembre 2018 à 16h55min

Du rififi dans le secteur de l’extraction aurifère au Gabon ? La question mérite d’être posée au regard de la décision prise lundi par le ministère gabonais des Mines. Dans un communiqué parvenu ce mercredi à la rédaction d’Info241, le gouvernement gabonais décide suspendre l’extraction et la production d’or « suite aux informations recueillies ces derniers mois par les services administratifs des Mines et de l’Environnement, ainsi que par les Forces de Défense et de Sécurité ».

Le gouvernement gabonais a suspendu lundi « jusqu’à nouvel ordre », les activités d’orpaillage, de recherche et de production d’or sur l’ensemble de son territoire. Une décision prise en raison du « développement de sites d’exploitation sauvage et illicite d’or dans plusieurs localités de l’intérieur du pays ». Ces sites illicites, poursuit le communiqué gouvernemental, ferait « courir des risques graves de dégradations de l’environnement et de troubles à l’ordre public dans les zones géographiques concernées ».

Pour ramener de l’ordre dans ce secteur, le ministre de l’Equipement, des Infrastructures et des Mines qui signe le communiqué pour le compte du gouvernement gabonais, a décidé de « mettre un terme à ces dérives au regard du caractère stratégique de cette substance pour notre pays ». Coté sanctions, l’Etat gabonais promet que « Tout contrevenant à la présente décision s’exposera à des sanctions conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur dans notre pays ».

Le métal précieux désormais suspendu d’exploitation

Bien entendu, pour faire appliquer cette décision, le gouvernement compte mettre « à contribution les Forces de Défense et de Sécurité, les gouverneurs des Provinces, les Préfets et les Sous-Préfets sur l’ensemble du territoire national ». Un dispositif de répressif pour tenter d’y voir plus claire sur cette activité prisée par de nombreux expatriés installés dans des zones rurales aux fins d’extraire cet métal précieux.

Pendant le temps de cette suspension, « des missions de contrôle et d’audit de tous les sites d’orpaillage, de tous les permis de recherche et d’exploitation, ainsi que de toutes les autorisations portant sur les activités aurifères » seront passées au peigne fin. Et le communiqué de conclure : « Au terme desdites missions, les opérateurs seront classés selon des critères de conformité légale, en vue de permettre, d’une part, le renforcement de la protection des opérateurs respectueux des dispositions légales et, d’autre part, l’application des sanctions prévues par les dispositions législatives et réglementaires en vigueur dans notre pays contre les opérateurs reconnus coupables d’actes illicites ».


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile