16:22
URGENT >>>

Julien Nkoghe Bekale promet 803 nouvelles salles de classe pour la rentrée 2019-2020 !


Faits divers

Pour 2000 francs impayés, un agent licencié agresse à mort son ancien patron à Kango !


Société
  • C’est à l’aide d’une bouteille cassée comme celle-ci que la victime a été grièvement blessée © 2019 D.R./Info241
Publié le 12 septembre 2019 à 11h44min

Encore un fait divers qui sent la bouteille cassée. Un jeune gabonais de 21 ans mécontent d’avoir été licencié et de n’avoir pas reçu la totalité de ses indemnités, a violemment agressé son ancien employeur dans la nuit de samedi à dimanche à Kango. Le bourreau ivre de colère, Valentin Angone Mekoulou, n’est pas allé de mains mortes pour réclamer les 2 000 francs non perçus, liés à son licenciement.

Le recours à la violence semble devenu le seul moyen pour résoudre les différends au Gabon. C’est ce qu’aura appris à ses dépends, Ghislain Ngambiene, un opérateur économique qui a eu le malheur d’avoir employé un jour Valentin Angone Mekoulou, un gabonais d’une vingtaine d’années.

Licencié de l’entreprise de Ghislain Ngambiene depuis quelques semaines, ce sous-traitant du géant Olam ne se serait jamais douté de la propension criminelle du jeune Valentin Angone Mekoulou. Le drame s’est produit dans la nuit de 7 septembre à Kango. Les deux hommes s’étant retrouvés par hasard dans un débit de boissons très fréquenté dans cette localité.

Une vue de cette bourgade située à 90 km de Libreville

C’est là que Valentin Angone Mekoulou qui n’avait toujours pas digéré son éviction, a saisi l’occasion pour régler ses comptes avec son ancien employeur. Réclamant les 2.000 francs qu’il n’avait toujours pas perçu au titre de son licenciement, Angone Mekoulou n’aurait pas supporté de se voir répondre : « Cet argent a été remis dans la caisse de la société, car vous n’étiez pas présent le jour où vous devriez le percevoir ».

Il se serait alors mis dans une colère noire, usant d’une bouteille préalablement cassée pour agresser sa victime. Ghislain Ngambiene aurait reçu ainsi pas moins d’une vingtaine de coups de cet arme blanche devenue à la hauteur du cou et au niveau du dos. Baignant dans une marre de sang, Ghislain Ngambiene a été conduit dans une structure hospitalière locale avant d’être transféré à Libreville pour davantage de soins.

Grace à l’intervention des riverains, Valentin Angone Mekoulou sera tout de même neutralisé après son acte. Aux mains des gendarmes de la brigade centre de Kango depuis son arrestation, il a été déféré hier devant le parquet de Libreville où un juge d’instruction a décidé de son incarcération à la prison centrale de Libreville.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile