Passation de charges

Guy Patrick Obiang Ndong a pris les rênes du ministère de la Santé à son ancien patron

Guy Patrick Obiang Ndong a pris les rênes du ministère de la Santé à son ancien patron
Guy Patrick Obiang Ndong a pris les rênes du ministère de la Santé à son ancien patron © 2020 D.R./Info241

Après plusieurs mois de labeur en qualité de secrétaire général du ministère de la Santé et une présence remarquée au porte-parolat du Copil Coronavirus, Guy Patrick Obiang Ndong a pris hier officiellement les rênes du ministère gabonais de la Santé. Un ministère qu’il aura ravi au sortant et ex-patron Max Limoukou, éjecté du gouvernement. La cérémonie de passation de charge a été présidée par le secrétaire général adjoint du gouvernement.

Guy Patrick Obiang Ndong est depuis hier dans ses habits de ministre de la Santé du gouvernement Ossouka. La cérémonie de passation de charges s’est tenue jeudi dans les locaux du ministère où Max Limoukou, le sortant, a dit laisser les clés de la maison à son « jeune frère ». Une promotion obtenue après des mois passés à être la face visible des autorités sanitaires engagées contre la pandémie de coronavirus au Gabon.

La photo de famille de cette passation

« Le Gabon est un grand chantier où les ouvriers se relaient. Je passe le flambeau à mon jeune frère, Guy Patrick Obiang Ndong, et le félicite pour cette promotion », a laissé entendre le ministre sortant Max Limoukou. « Les chantiers sont vastes et multiple, certes, mais je ne ménagerai pas ma peine pour les faire aboutir », a pour sa part déclaré le ministre entrant Guy Patrick Obiang Ndong qui a dit compter sur ses collaborateurs "pour accomplir la mission qui m’est confiée.

Une tâche ardue donc l’y attend avec une épidémie de coronavirus en forte hausse ces derniers jours et surtout l’épineuse question de l’équipement des structures sanitaires du pays en tests diagnostics de masse. Par ailleurs, l’on ne sait toujours pas si le nouveau ministre qui, a laissé orpheline la fonction de porte-parole du Copil, reprendra ce rôle ou le laissera à un nouveau « monsieur Copil ». En attendant, les conférences de presse sur la pandémie ne se tiennent plus, remplacées par des simples communiqués envoyés à la presse.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article