Front social

OPRAG : Fin de l’épilogue des recrutements anarchiques

OPRAG : Fin de l’épilogue des recrutements anarchiques
Photo de famille avec les nouveaux employés de l’OPRAG © 2020 D.R./Info241

Au terme du pénible bras de fer qui a opposé une vingtaine d’agents et les responsables de l’OPRAG, cinq d’entre eux ayant accepté les conditions de travail qui leur ont été proposées ont signé leur contrat de travail.

Le directeur général de l’Office des Port et Rades du Gabon (OPRAG), Apollinaire Alassa a procédé à la remise symbolique des contrats de travail à cinq stagiaires ce lundi 3 août, au sein des locaux de l’autorité portuaire sis à Owendo. C’est au cours d’une cérémonie de circonstance que ces compatriotes ont signé leur contrat de travail après une période de stage assez tumultueuse.

Le DG remettant officiellement un contrat de travail à un agent

Ces cinq nouveaux employés font partie des 24 agents dont le recrutement a fait couler beaucoup d’encre il y a quelques mois. Selon les responsables de cette entreprise publique, les contrats de travail de ces employés présentaient de nombreuses irrégularités et incohérences. Les candidats ne remplissant pas tous les critères pour être admis au sein d’une entreprise telle que l’autorité de régulation de l’activité portuaire au Gabon. Le directeur général a eu recours à l’inspection spéciale de travail chargée des ports et rades pour mener une conciliation entre les parties.

Au terme d’un long processus de conciliation seul cinq personnes sur les 24 ont adhéré aux conditions qui leur ont été formulées. Ce quintuplé a accepté de se soumettre aux conditions d’emploi en vigueur au sein de l’OPRAG et de renoncer aux avantages jugés fallacieux qui leur avaient été accordé au départ. L’un d’eux, Teddy Sylver Moutendy s’est exprimé au nom de tous pour vivement remercier le directeur général pour son désir de voir la régularisation de cette situation pénible à vivre. « Nous prenons acte du geste que vous venez de faire. Nous ne vous décevrons pas  » a indiqué ce représentant des agents intégrés.

La cérémonie s’est achevée par les conseils que le directeur général a prodigué aux nouvelles recrues. En bon père de famille, Apollinaire Alassa a renvoyé chacun dans sa direction pour l’exercice des tâches qui vont leur être assignées. « Ce dossier des recrutements anarchiques qui a été déposé sur ma table à mon arrivée ici est désormais clos » a-t-il martelé.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article