08:55
URGENT >>>

Francis Nkea s’excuse d’avoir blessé « les corrompus » du gouvernement gabonais


Absence d’Ali Bongo

Moubamba menace de révéler des secrets puants sur le régime d’Ali Bongo


Politique
  • Brice Fargeon (gauche) et l’ancien Vice-premier ministre Bruno Ben Moubamba © 2019 D.R./Info241
Publié le 24 février 2019 à 19h18min

L’ancien Vice-premier ministre gabonais Bruno Ben Moubamba n’en finit plus de faire parler de lui ces derniers jours sur la toile. Alors que la guerre qu’il livre contre le « gang » de l’AJEV du franco-gabonais Brice Laccruche est ouverte, l’opposant a menacé ce dimanche matin de lâcher des bombes « nucléaires » sur le pouvoir gabonais. Celles-ci remonteraient du temps où il était membre du gouvernement gabonais et aurait sauvé la mise aux « émergents » désemparés.

Rien ne va toujours plus entre Bruno Ben Moubamba et l’actuel directeur de cabinet présidentiel d’Ali Bongo, Brice Laccruche Fargeon, principale cible de l’opposant redevenu. Face à la contre-offensive menée contre lui par les lieutenants de Laccruche, Moubamba menace de faire exploser la boutique "si un PDGISTE ou un AJEVIEN me manque encore d’égard", a prévenu l’ancien ministre sur sa page Facebook.

Lire aussi >>> Vrai-faux Ali Bongo : une « supercherie » de Brice Laccruche et de services secrets étrangers ?

Avant de menacer : "je livrerai sur cette page la liste de tous les comploteurs de « l’affaire Nzamata » qui a failli détruire l’Etat gabonais en 2016 à partir d’une ferme agricole de Mitzic et pour laquelle vous avez trahi les principes après que je vous ai sauvé la mise". Une affaire jusque-là inconnue du grand public et qui aurait pu coûter la peau du régime en 2016, affirme-t-il.

Le post enflammé de Bruno Ben Moubamba

Pour nous mettre l’eau à la bouche, Moubamba lâche à petites gouttes les bribes de cette affaire d’Etat qui pourrait bien être explosive, selon lui. "Les comploteurs de « l’affaire Nzamata » sont encore nombreux à la Présidence de la République, au Parlement et au Gouvernement ... et je pèse mes mots", a-t-il laissé entendre. Avant d’indiquer qu’il "agite ici une première « menace nucléaire »" contre le régime de Libreville qu’il dit aux mains de Laccruche.

Lire aussi >>>Ben Moubamba profère de graves accusations contre le directeur de cabinet d’Ali Bongo

Toujours contre le directeur de cabinet d’Ali Bongo, Moubamba martèle que "lors de « l’affaire nzamata », il [Brice Laccruche] se cachait comme un peureux on ne sait où". Avant de s’interroger : " et il vient insulter un des principaux « sauveurs » des institutions de la RÉPUBLIQUE GABONAISE en 2016 comme moi ? 😡". Et l’ancien Vice-premier ministre de conclure confiant : "les petits « connards » de l’Ajev ne peuvent pas me parler sinon j’explose tout le système".

Vivement donc le prochain épisode de cette guerre larvée que se livrent ces deux personnalités sur la toile. Vivement la suite !


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile