14:06

Buzz médiatique

« Mon plus grand rêve est de rencontrer Céline Dion » confie le jeune gabonais Samuel Nziengui


Culture
  • Samuel invité dans l’émission le Mbandja sur la chaîne publique gabonaise © 2016 D.R./Info241
Publié le 29 juillet 2016 à 09h07min

Dans une interview exclusive accordée ce vendredi à Libreville à Info241, le jeune Samuel Nziengui Moussodou âgé de 17 ans, après avoir créé le buzz médiatique qui a été emparé par divers médias français et américains dont ABC Channel et sur les réseaux sociaux avec son interprétation de « Power of love » de la diva canadienne Céline Dion, nous a confié ce vendredi à Libreville, ses impressions et ambitions artistiques étant passionné de musique.

Pour rappel des faits, Samuel comme on l’appelle communément a fait une émulation sur la toile hasardeusement. En effet, filmé par une amie de sa sœur Alivine lorsqu’il interprétait un tube de la diva de la pop, Céline Dion, assis dans une cage d’escalier dans un immeuble du quartier où il réside dans la capitale gabonaise, Libreville.

La vidéo qui a fait le tour du monde

Le buzz médiatique n’a pas tardé, sa vidéo tournée d’une manière insolite où il reprenait le tube « Power of love » a fait le tour du monde. Elle a ému plusieurs mélomanes de la musique pop. Son interprétation a enregistré, plus d’un million de vue et plus de 7500 partages. Plusieurs médias français et américains ont fait les choux gras de cette actualité.

Surtout que la diva Céline Dion au grand cœur n’est pas restée insensible, en effet, elle a répondu au jeune Samuel. Elle s’est dit ravie de cette reprise et qu’elle espère rencontrer le jeune talent gabonais. Elle l’a affirmé sur sa page officielle Facebook : « ton talent est aussi grand que ta voix. Je suis très touchée que mes chansons aient voyagé jusqu’à toi. J’espère que nous aurons un jour l’occasion de nous rencontrer et je te souhaites de réaliser tous tes rêves. Continu de chanter comme tu le fais : quand la musique vient du cœur, elle traverse toutes les frontières ».

Sa voix qui est d’une musicalité impressionnante et sa jeunesse insouciante ont ému plusieurs férus de la musique pop à travers les quatre coins de la terre. Interrogé sur ce fait médiatique, le fils de Mme Sylvie Ndemengane et de M. Moussodou, s’est dit surpris par l’aura médiatique qu’a connue son improvisation. Au sujet de sa passion pour la musique et de ses ambitions artistiques, Samuel a confié à Info241 que « depuis plus de 3 ans il la musique dans ses gênes et dans sa peau. La chanson est une passion pour lui. Très ambitieux, il a indiqué sans sourciller que je souhaite être un artiste complet connu dans le monde entier en Afrique, en Europe et aux États-Unis ».

Interrogé sur sa scolarité et ses désirs futuristes, Samuel nous a expliqué « qu’il est élève en 3ème au collège ‘’les kaminois’’, établissement privé situé au 9 étages qui n’a malheureusement pu achever sa scolarité cette année scolaire, faute de moyens financiers. Il a dit souhaité faire une école de musique pour se perfectionner dans le domaine artistique et musical. Je ne souhaite pas que cet infime succès médiatique soit récupéré par les hommes politiques. Mes parents sont très apolitiques, nous reposons nos rêves sur la grâce de Dieu car nous prions beaucoup. D’où nous ne souhaitons pas être approché par des politiques surtout en cette période électorale où la jeunesse est instrumentalisée à des fins électoralistes ».

Le jeune chanteur Samuel Nziengui Moussodou qui dit avoir été approché par l’émission de télé-crochet musical The Voice sur la chaîne française TF1, ainsi que par la Côte d’Ivoire a tenu faire passer un message à la jeunesse gabonaise : « que tous les jeunes qui ont des rêves ne désespèrent jamais. Il faut persévérer en manifestant et en exprimant sa passion peu importe les circonstances et épreuves quotidiennes. Il ne faut pas choisir des voies faciles, mais demeurer dans le travail. Chaque talent brillera avec la grâce de Dieu peu importe la durée. ».

In fine, il s’est dit très ravi d’apporter un peu d’accalmie avec la musique qui adoucit les mœurs surtout en cette période électorale où les tensions politiques battent leur plein au Gabon. Chose espérer que des bonnes volontés éprises de culture musicale puissent encadrer ce jeune talent qui assurément est voué a un destin artistique à succès. Samuel comme de nombreux jeunes talents gabonais souffrent d’un manque de moyens, des infrastructures culturelles adéquats qui permettraient une scène émulation à cette jeunesse gabonaise pétrie de génie artistique et de talents. Affaire à suivre !


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile