04:54

Violences verbales

Marie-Madeleine Mborantsuo se dit victime de « violences » faites aux femmes au Gabon


Société
  • Marie-Madeleine Mborantsuo se dit victime de « violences » faites aux femmes au Gabon © 2019 D.R./Info241
Publié le 18 avril 2019 à 15h10min

Alors que le Gabon célébrait ce 17 avril sa journée nationale de la femme, la première et unique présidente de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo (qui fête ses 64 ans aujourd’hui !), critiquée pour ses décisions orientées vers le régime Bongo au pouvoir, a dit être la preuve vivante des violences faites aux femmes dans le pays, thème de cette journée. Une affirmation qui ne manquera pas de faire réagir ses détracteurs.

La belle-mère d’Ali Bongo et présidente de la Cour constitutionnelle depuis sa création, a dit dans un entretien accordé à l’occasion de la journée nationale de la femme, être une victime de violences faites aux femmes. « Je peux dire que je suis le modèle des femmes victimes des violences au Gabon  », a-t-elle lâché hier sur Gabon Première.

Une contre-attaque en règle contre les détracteurs de la Cour et les pourfendeurs des décisions rendues par la haute cour, jugées toujours au profit du pouvoir. Pour la dame de fer de la Cour constitutionnelle, les critiques formulées contre elle n’auraient qu’un caractère sexiste, elle qui est la seule femme à avoir été portée à la tête de l’institution constitutionnelle chargée notamment d’interpréter la Constitution et les contentieux électoraux.

En clair, remettre en cause les décisions controversées de la Cour constitutionnelle serait faire preuve de sexisme. Pire, de violences faites à une femme : Marie-Madeleine Mborantsuo ! Les détracteurs de la dame de fer sont ainsi avertis des conséquences de leurs critiques "sexistes" envers cette ancienne maîtresse d’Omar Bongo, qui au passage, l’a nommé à ce poste en 1991. Poste qu’elle occupe toujours à ce jour sans discontinuité.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile