Journée mondiale

Lutte contre le VIH : le Gabon renoue avec les dépistages gratuits

Lutte contre le VIH : le Gabon renoue avec les dépistages gratuits
Un des stands d’organisations de de lutte contre le VIH au Gabon, hier au cours de cette cérémonie © 2020 D.R./Info241

La journée mondiale de la lutte contre le VIH-SIDA était célébrée hier mardi 1er décembre à travers la planète. Occasion mise à profit par le ministre de la Santé, Guy Patrick Obiang Ndong, pour procéder au lancement officiel d’une vaste opération de dépistage gratuit au Centre hospitalier régional de Melen (CHRM).

Binto Media

C’est en présence notamment de Françoise Ndayishimiye, représentante de l’ONUSIDA au Gabon, que le ministre de la Santé assisté par ses services a officiellement lancé une vaste opération de dépistage massif et volontaire du SIDA. Gratuits, lesdits dépistages vont se déployer à travers la capitale gabonaise, certaines administrations et autres espaces à forte concentration pour permettre à plusieurs volontaires de s’y soumettre.

Le ministre de la Santé au cours de son allocution

Lors de son allocution de circonstance, le ministre gabonais de la Santé a égrené quelques chiffres qui peuvent alarmer. Quoique la présence des personnes vivant avec le Sida depuis des dizaines d’années ait contribué à réconforter après les témoignages de certains patients. D’ailleurs, exprimant toute la volonté du gouvernement auquel il appartient à amplifier ses efforts dans la lutte contre le Sida, Obiang Ndong n’a pas manqué de solliciter un appui supplémentaire des organismes internationaux qui, selon lui, semblent écarter le Gabon au moment d’apporter leur aide à certains États, alors que son pays en a lui aussi besoin, au même titre que les autres. Une sollicitude qui est tombée certainement dans les oreilles de Françoise Ndayishimiye.

Après quelques témoignages de personnes vivant avec le Sida depuis leur plus bas âge, une visite technique et celle des stands dressés par le personnel a suivi. Une visite qui a permis malheureusement à beaucoup, de relever combien il est très difficile, voir impossible que les gestes barrières telle que la distanciation sociale soient respectés. Entre les personnels de la santé, son propre staff et d’autres curieux qui tentaient de savoir ce qui s’y passait exactement, le ministre de la Santé était assailli de toute part. Totalement au grand mépris des mesures restrictives liées à la lutte anti Covid-19 dont il est le visage au Gabon.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article