20:32
URGENT >>>

Les Aigles du Mali molestent à Libreville les Panthères du Gabon !


Duel familial

Locales 2018 : La mère d’Ali Bongo (elle aussi) candidate à la mairie de Libreville !


Politique
  • Locales 2018 : La mère d’Ali Bongo (elle aussi) candidate à la mairie de Libreville ! © 2018 D.R./Info241
Publié le 30 août 2018 à 17h17min

On le savait déjà, la politique est de famille chez les Bongo-Dabany. Cela se confirmera encore aux élections locales d’octobre prochain couplées avec les législatives. La chanteuse gabonaise Patience Dabany (74 ans), mère d’Ali Bongo, sera elle aussi candidate à la mairie du 3e arrondissement de la capitale gabonaise. Naturellement, Marie-Joséphine Kama Dabany, de son vrai nom, sera candidate pour le compte du parti de son fils, le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968). Un parti qui sera opposé notamment aux candidats du Centre des Libéraux réformateurs (CLR, majorité) du célèbre Jean Boniface Asselé. Un duel fratricide à l’horizon.

Les prochaines joutes électorales locales prévues le 6 octobre promettent de belles empoignades. Parmi elles, celle du 3e arrondissement de la capitale gabonaise où la mère d’Ali Bongo, Marie-Joséphine Kama Dabany, briguera un mandat de conseillère municipale pour le compte du PDG. Une entrée en politique pour la chanteuse qui a longtemps été première dame du Gabon au coté d’Omar Bongo, le père de son fils devenu lui aussi depuis 2009 président du Gabon.

Une candidature qui montre l’ampleur des ambitions de la chanteuse qui se trouve numéro 2 de cette liste de candidats du parti au pouvoir dans cet arrondissement. Marie-Joséphine Kama Dabany se trouve en effet, juste derrière la mairesse sortante de la capitale gabonaise Rose Christiane Ossouka Raponda. Une liste PDG qui devra faire face à celle du CLR de Jean-Boniface Asselé, frère de la chanteuse et donc oncle maternel d’Ali Bongo. Des ennemis le temps d’une élections !

De quoi rendre cette élection électrique dans un troisième arrondissement où trône sur le papier, l’oncle d’Ali Bongo et son parti qui a refusé de s’allier au PDG. Outre la chanteuse, un autre éminent membre de la famille Bongo figure aussi sur cette liste. Il s’agit d’Alex Bernard Bongo, demi-frère d’Ali Bongo. A cette liste du parti au pouvoir, s’ajoute notamment celle de Serge Williams Akagassa, accusé par l’opposition d’avoir délivré un vrai-faux acte de naissance à un Ali Bongo qui n’en avait pas.

Autant dire que les locales au 3e arrondissement seront scrutées par nombre d’observateurs en raison de ce duel familial Bongo-Dabany. les électeurs sont donc invité à trancher ce combat de coqs qui vaudra le détour au lendemain du 6 octobre. L’issue pourrait être notamment l’arrivée de la mère d’Ali Bongo à la tête de la mairie centrale de Libreville. Qui vivra, verra donc !


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile