16:52

Pour le CGE

Les opposants modérés d’Ali Bongo déposent à leur tour leur liste pour le CGE


Politique
  • Les trois présidents des partis de l’opposition amis du régime au pouvoir © 2018 D.R./Info241
Publié le 28 mars 2018 à 19h32min

Nouveau rebondissement dans la constitution du Centre gabonais des élections (CGE). Exclu sde la concertation des 41 partis de l’opposition, trois partis qui ont ralliés depuis Ali Bongo, ont déposé à leur tour la liste de leurs représentants pour la mise en place du CGE. Une institution paritaire qui devra au finish ne comporter que 5 membres de l’opposition et 5 autres de la majorité présidentielle.

Lire aussi >>> CGE : l’opposition gabonaise fait parvenir au ministère de l’Intérieur ses représentants

S’achemine t-on vers une nouvelle crise ? Démocratie nouvelle (DN), le Parti social démocrate (PSD) et le Parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS) ont déposé à leur tour mardi leur liste de représentants pour le CGE. Trois formations qui se sont rapprochées du pouvoir et obtenues d’Ali Bongo de hautes fonctions dans l’appareil d’Etat. Le PSD la vice-présidence, DN la présidence du conseil économique et social et le PDS le Conseil national de la démocratie.

Autant dire que la tache sera rude pour le ministère de l’Intérieur avec ces non-alignés qui gravitent au centre entre opposition et majorité. Même si, leurs positions sont désormais en totale symbiose avec celles d’Ali Bongo qu’ils disaient autrefois combattre. Une épine désormais dans les pieds d’Ali Bongo et de son ministre de l’Intérieur qui a face à lui 41 partis de l’opposition qui ont désigné librement leurs représentants à l’issue d’un vote et les 3 partis amis de la majorité qui tentent eux aussi d’exister au CGE.

Rappelons que ces représentants devront siéger notamment à la commission ad hoc en charge de la réception et de l’examen des dossiers de candidature au poste de président du CGE ainsi qu’au collège spécial en charge d’élire le président dudit conseil. De plus ces 3 partis de l’opposition modérée désormais de la mouvance présidentielle se sont engagés pour des alliances lors des prochaines élections législatives. Reste donc à connaitre avec quels partis. Ceux de l’opposition véritable ou ceux de la majorité présidentielle ?

Affaire à suivre...


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile