03:57

Réactions

Les Mamboundistes à fond derrière les dernières décisions d’Ali Bongo


Politique
  • Titus Koumba, lors de sa tournée du week-end dans le 6e arrondissement © 2019 D.R./Info241
Publié le 24 juin 2019 à 19h51min

Voici un soutien auquel Ali Bongo n’aurait certainement pas songer obtenir. Le mouvement des Mamboundistes qui se dit resté « fidèle aux idées de Pierre Mamboundou », a applaudi de plusieurs mains la réduction de quelques membres du gouvernement gabonais et l’éviction de Pierre-Claver Maganga Moussavou à la Vice-présidence. De quoi donner finalement donner le tournis.

Titus Koumba, le patron des Mamboundistes est plus que satisfait de la politique menée ces derniers jours par Ali Bongo. Le mouvement s’est en effet exprimé lors d’une « campagne de terrain » qui l’a notamment conduit ce week-end dans le 6e arrondissement de la capitale gabonaise. A Nzeng-Ayong notamment, les Mamboudistes se sont exprimés sur l’actualité politique recente.

Le premier commentaire a porté sur l’effectif de la nouvelle équipe gouvernementale gabonaise qui a été dégraissée de quelques membres. « La nouvelle équipe gouvernementale compte 29 membres alors que le précédent en comptait 36. Ce qui cadre parfaitement avec les aspirations de bon nombre de nos compatriotes qui n’ont eu de cesse d’appeler à la formation d’un gouvernement restreint », a clamé le président Titus Koumba.

Une vue de l’assistance venue écouter les Mamboundistes

Avant de se pencher sur l’éviction du vice-président Pierre-Claver Maganga Moussavou de son poste de vice-président de la république : « les Mamboundouistes appellent à la suppression pure et simple de ce poste dont ils ont du mal à cerner la pertinence », a-t-il pesté. Pour ce mouvement politique, le Gabon ne devrait pas avoir de vice-président. Tout en déplorant à minima tout de même, la manière dont Maganga Moussavou a été débarquée.

Autre suppression conseillée par Titus Koumba et ses hommes, celle de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI). Pour les Mamboundistes, cette commission anti-corruption n’a depuis sa création, pu faire la démonstration de son utilité. Mieux, les missions de cette commission se confondraient à celles des officiers de police judiciaire. Donc acte.

Rappelons que les Mamboundistes est un courant de l’Union du peuple gabonais (UPG), le parti de l’ancien opposant historique Pierre Mamboundou. Déjà quelques mois avant sa mort en 2011, cet opposant farouche s’était rapproché à la surprise générale du régime Bongo qu’il combattait pourtant depuis les années 90. Les Mamboudistes semblent donc bien poursuivre l’œuvre de rapprochement avec le pouvoir gabonais débuté par son illustre inspirateur.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile