Front social

Les ex agents de l’Anageisc baladés comme des enfants pour percevoir leurs droits

Les ex agents de l’Anageisc baladés comme des enfants pour percevoir leurs droits
Les ex agents de l’Anageisc baladés comme des enfants pour percevoir leurs droits © 2020 D.R./Info241

Dur dur d’être un ancien agent d’une des nombreuses agences mises en place par Ali Bongo, puis supprimées des mois plus tard. Ceux de l’Agence nationale de gestion et d’exploitation des infrastructures sportives et culturelles (Anageisc) continuent d’attendre que l’Etat règle leurs droits légaux suite à la suppression de cette agence en juin 2018. Ils sont contraints d’observer un sit-in devant le Trésor public pour espérer être enfin entendus par les autorités gabonaises.

Les 78 anciens agents de l’Agence nationale de gestion et d’exploitation des infrastructures sportives et culturelles (Anageisc) ne savent plus à quel saint se vouer. Ils veulent rentrer en possession de leurs droits légaux et extras légaux bloqués au niveau du Trésor. Dans cette attente interminable, deux d’entre eux ont déjà trouvé la mort par manque de moyens.

Une des banderoles des agents remerciés de l’Anageisc

Deux ans déjà que ces pères et mères de famille attendent la satisfaction totale de leurs revendications, le paiement des droits et la situation sociale des uns et des autres. Longtemps restés sans réponse, ils ont décidés depuis un mois de faire quotidiennement un sit-in devant le trésor public à Libreville en espérant être au moins reçu par le trésorier payeur général afin qu’il les rassure sur cette situation qui n’a que trop durée.

Le problème de liquidité dû à la grève des régies financières serait à l’origine de cette situation précise, Ismaël Nzahou, ancien agent au service logistique l’Anageisc aujourd’hui, en liquidation à l’issue, d’une décision du gouvernement. La rentrée scolaire, pointe à l’horizon, les anciens agents de l’ANAGEISC sollicitent l’intervention des hautes autorités notamment celle du chef de l’Etat Ali Bongo.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article