01:23
URGENT >>>

Un trio d’anciennes gloires pour conduire les Panthères du Gabon à la CAN 2019 !


Voyage familial

Les Bongo ont assisté de père en petit-fils à la finale de la Coupe du monde de football !


International
  • Le cliché familial publié hier par Sylvia Bongo sur Instagram © 2018 D.R./Info241
Publié le 17 juillet 2018 à 10h24min

Comme Info241 vous le révélait déjà samedi, Ali Bongo s’est rendu vendredi dernier en Russie pour une audience circonstancielle avec le Vladimir Poutine. Ne se déplaçant jamais seul lors de ses visites « officielles », Ali Bongo était bien entendu accompagné de son épouse, sa fille, ses fils et petits-fils. Le but on l’aura compris, n’aura pas été l’audience expéditive que lui a accordé en éclair Vladimir Poutine mais bien la finale de la Coupe du monde de football qui se jouait dans le pays. Un événement mondial que ne pouvait se permettre de manquer la famille présidentielle gabonaise !

Qui a dit qu’une visite officielle en Russie en pleine Coupe du monde n’avait rien de conviviale ? Pour une visite avec le président russe qui a aura finalement duré moins d’une heure, Ali Bongo ne pouvait se rendre dans ce pays ami sans sa famille immédiate. Surtout que cette rencontre intervenait la veille de la finale de la Coupe du monde. Occasion donc pour la nombreuse famille « présidentielle » de s’offrir un séjour complet à Russie.

Bravo 🤩💙

Une publication partagée par Sylvia Bongo Ondimba (@sylviabongo) le

Comme en témoigne cette photo publiée par la Première Dame, Sylvia Bongo, les Bongo étaient bien dans la place de père-mère en petit-fils. Sur cette photo, on découvre même que le fils de Nourredine, le fils aîné du couple Valentin-Bongo, était également présent à ces festivités mondiales en fervent supporter de la France. Le petit-fils d’Ali Bongo, Jean Philippe, a même eu droit à son maillot floqué de ses initiales « JP Bongo » pour suivre aux premières loges la finale qui a opposé dimanche la France à la Croatie.

Une autre façon de profiter du mondial, loin du tumulte des mesures d’austérité prises par Ali Bongo et son gouvernement. Surtout que ce voyage présidentiel n’est certainement pas payé par la famille présidentielle qui à l’heure de la réduction du train de vie de l’Etat peut bien se permettre un mondial. Les finances publiques gabonaises n’étant pas à un millier de franc près !


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile