18:05

Contentieux électoral

Législatives 2018 : il faudra repartir aux urnes dans les 8 sièges de députés annulés !


Politique
  • Législatives 2018 : il faudra repartir aux urnes dans les 8 sièges de députés annulés ! © 2018 D.R./Info241
Publié le 17 décembre 2018 à 20h55min

Initialement prévu pour le 12 décembre, c’est finalement samedi dernier que la Cour constitutionnelle gabonaise a vidé le contentieux électoral des législatives des 6 et 27 octobre. Sur la vingtaine recours introduits, seules 8 demandes ont trouvé grâce aux yeux de la Cour constitutionnelle. Sont principalement épinglés les candidats élus du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), les indépendants et Les Démocrates (LD, opposition) qui totalisent deux sièges annulés.

Le scrutin à deux tours des législatives du 6 et 27 octobre n’a pas encore livré son épilogue. On s’achemine encore vers une prolongation des résultats officiels qui va encore priver le Gabon de son assemblée nationale dissoute le 30 avril dernier par la Cour constitutionnelle. Cour qui prolonge encore la mise en place de la nouvelle législature et la vie de l’actuel gouvernement gabonais.

Ainsi au terme de ses délibérations débutées mardi, la Cour a vidé entièrement le contentieux législatif que samedi dernier. Sont annulés le vote dans les circonscriptions suivantes : 1er siège de la Noya (Estuaire), 2e siège du 6e arrondissement de la commune de Libreville (Estuaire), 1er siège de l’Ogoulou (Ngounié), du département de l’Offoue-Onoye (Nyanga), 1er arrondissement de la commune de Mouila (Ngounié), au 2e siège de la Boumi-Louetsi (Ngounié), au 2e siège de l’Okano (Woleu-Ntem) et au 3e siège de la Zadié (Ogooué-Ivindo).

En clair, il faudra encore attendre des mois avant de connaitre le visage complet de la 13e législature de l’Assemblée nationale. Des partielles devront être organisées dans les 8 circonscriptions incriminées. Ce qui laisse un répit à Emmanuel Issoze Ngondet qui ne démissionnera pas avant des mois.

Dans le détail, ce sont les élections de Fidèle Angoue Mba (PDG), David Nkoulou Abessolo (indépendant), Senturel N’Goma Madoungou (RHM), Jean Bosco Mbagou (indépendant), Jean Norbert Diramba (Les Démocrates), Martin Moulengui Mabendde (Les Démocrates), Corvain Ondo Nzogo (Union nationale) et Maxime Ngozo Issondou (PDG) qui ont été annulées.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile