23:37
URGENT >>>

Militaires tués le 7 janvier : l’Etat gabonais retarde toujours des obsèques aux familles


Election des maires

Léandre Nzue assuré de devenir ce dimanche le prochain maire de Libreville !


Politique
  • Le visage du quasi-maire de Libreville, Léandre Nzue © 2019 D.R./Info241
Publié le 2 février 2019 à 10h12min

Les tractations vont bon train depuis l’annonce de la convocation des conseillers municipaux et départementaux par le ministère gabonais de l’Intérieur ce dimanche 3 février pour élire leurs responsable sur l’ensemble du territoire. A Libreville où le poste est désormais vacant depuis la nomination le 30 janvier de la maire sortante au poste de ministre de la Défense nationale, c’est donc Léandre Nzue qui a été choisi par le parti au pouvoir pour succéder à Rose Christiane Ossouka.

Sauf coup de théâtre de dernière minute, Léandre Nzue qui fêtera ses 62 bougies ce 25 février, est assuré de devenir le prochain maire de Libreville. L’ancien secrétaire général adjoint du parti d’Ali Bongo, investi par la direction du parti jeudi, devrait l’emporter ce dimanche 3 février, date arrêtée par les autorités gabonaises pour l’ élection des maires centraux et président des conseils départementaux du pays.

Lire aussi >>> Jean Boniface Assélé se dit prêt à succéder à Rose Ossouka à la mairie de Libreville

En effet dans la commune de Libreville et à l’issue des élections locales boycottées par une partie de l’opposition gabonaise dite radicale, le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968) a obtenu 77 conseillers contre 74 pour les autres formations politiques ayant pris part au scrutin du 6 octobre 2018. Ce qui lui donne une suprématie de 50,99% à Leandre Nzue pour ce scrutin au suffrage indirect.

Le futur maire et quelques hiérarques du PDG

Né donc le 25 février 1957 à Libreville, Léandre Nzué ce fervent soutien d’Ali Bongo est assuré de l’emporter à moins que l’oncle d’Ali Bongo, Jean Boniface Asselé, qui s’est déclaré aussi candidat ce jeudi, ne vienne jouer les troubles-fêtes dans ce scrutin qui se déroulera à huis-clos à l’hôtel de ville de la capitale gabonaise. Les conseillers élus dernièrement étant tenus de voter selon les consignes que leur dictent la direction de leur parti.

Preuve de la collusion évidente entre le PDG et le gouvernement, le parti a attendu la nomination de Rose Ossouka mercredi pour annoncer ses investitures sur l’étendue du territoire le lendemain. Preuve que le parti reste bien au centre de l’agenda tant présidentiel que gouvernemental. Rappelons qu’Ali Bongo bien que convalescent et en exil médical au Maroc reste également le président du PDG. Ceci pouvant expliquer cela.

Outre Léandre Nzue, tête de liste du 2e arrondissement et 4e maire adjoint de l’équipe sortante, le parti a aussi désigné l’ensemble de ses adjoints. Ceux-ci sont respectivement selon les consignes de vote : Serge William Akagassa Okinda (du 3e arrondissement), Chrystel Limbourg Iwenga (du 1er arrondissement), Adrien Nguema Mba (du 5e arrondissement), Edouard Nziengui Nziengui (du néo-parti de la majorité, SDG) et Eugène MBA (du 2e arrondissement).

Affaire à suivre...


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile