Après la prison

Le « traître » Noël Mboumba menacé de mort par des personnes non-identifiées

Le « traître » Noël Mboumba menacé de mort par des personnes non-identifiées
Le « traître » Noël Mboumba menacé de mort par des personnes non-identifiées © 2020 D.R./Info241

Noël Mboumba libéré nuitamment de la prison centrale la semaine dernière pour avoir collaboré avec la justice contre ses anciens amis de l’AJEV, commence à subir les affres de sa « traîtrise » présumée. Et pour cause, après sa conférence de presse intervenue jeudi dernier, quelques heures seulement après sa liberté provisoire, l’ancien ministre du Pétrole ferait les frais de menaces de mort d’inconnus. Des menaces qui ont conduit ses protecteurs du parquet de Libreville à lui offrir en plus de sa liberté provisoire, une protection policière rapprochée.

Lire aussi >>> Noël Mboumba libre, reconnait avoir exécuté des « instructions malveillantes » de BLA

Noël Mboumba bien qu’ayant échappé à la prison le 11 mars dernier, ne dort plus que d’une oreille. L’ancien membre de la regrettée puissante AJEV, paie ainsi sa volte-face affichée lors de la conférence de presse de sortie de prison. Une conférence qui n’a pas laissé insensible les fans de l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo, Brice Laccruche Alihanga Fargeon (BLA), également jeté en prison pour détournements de deniers publics à l’origine de l’opération scorpion.

Noel Mboumba et ses anciens amis de l’AJEV incarcérés

Lors de celle-ci, Noël Mboumba qui avait reconnu les faits de détournements et de corruption que lui reprochaient la justice gabonaise, n’avait pas eu des mots tendres pour désigner ses anciens amis de l’AJEV. Présentant sans toutefois le nommer, Brice Laccruche Alihanga comme l’une des personnes qui auraient « profité de leur position dominante » pour lui conduire « à poser des actes contraires à la loi ». Rejetant ainsi la responsabilité de ses actes l’ayant conduit durant 3 mois en prison aux « instructions malveillantes » reçues de ses supérieurs de l’époque.

Une ligne de défense qui a hérissé ses anciens amis de l’AJEV qui ont juré lui rendre la monnaie de sa traîtrise. Selon nos confrères de Lalibreville, proche du palais présidentiel gabonais, « Ce weekend, Noël Mboumba a reçu de façon réitérée des menaces de mort. L’ex-ministre du Pétrole a fait l’objet de sept appels de menaces et d’un SMS en ce sens entre samedi soir et dimanche midi, informent les autorités policières ». Des menaces virulentes qu’a prise très au sérieux la justice qui l’a récemment exonéré de la prison.

Noël Mboumba a d’ores et déjà plainte contre X mais rien ne dit que l’enquête ouverte contre ses détracteurs portera ses fruits. Affaire à suivre...


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article