13:07

Examens de fin d’année

Le taux de réussite au Certificat d’études primaires gabonais en baisse de 3 points


Société
  • Les candidats lors des épreuves écrites dans un centre de Libreville © 2017 D.R./Info241
Publié le 7 août 2017 à 05h43min

Après une année scolaire riche en rebondissements, l’heure est au bilan des examens de fin d’année. Comme pour le baccalauréat, les résultats du Certificat d’études primaires (CEP) gabonais communiqués ce week-end, connaissent une érosion de 3 points pour se situer à 63,70% contre 66,07% l’année dernière. Une tendance générale à la baisse donc qui se confirme pour l’Ecole gabonaise.

Selon les chiffres émanant du ministère de l’Éducation nationale, ils étaient 42 266 inscrits à travers le pays. Parmi eux, 636 ont manqué à l’appel, 26 518 ont été admis et 15 112 (36,30%) ont été ajournés. Soit un taux de réussite de 63,70%. Des résultats en baisse de 3 points par rapport à la session 2016 où sur les 46 879 candidats présents, 30 971 avaient franchi le cap (soit 66,07%) à travers le pays. Plusieurs points à relever

Malgré ce résultat global, c’est la province de l’Ogooué-Lolo qui fait office de bon élève à ce premier diplôme du monde scolaire avec un taux de réussite de 78,28%. La palme du mauvais élève a été remportée par la province de l’Ogooué-Maritime qui affiche un taux de réussite de 49,47%.

Avec la suppression du Concours d’entrée en 6e et conformément à une décision du ministère de l’Éducation nationale prise en avril 2013, le Certificat d’études primaires (CEP) qui sanctionne la fin du cycle au 1er degré, donne directement accès au secondaire. Au lieu d’un concours, le passage en classe de 6e est désormais subordonné à la moyenne des notes des épreuves écrites du CEP, additionnée à celle, annuelle, de la classe de 5e année de l’enseignement primaire (CM2), puis divisée par deux.

Malgré leur réussite à leur premier examen scolaire, lesdits élèves doivent encore s’armer de patience et attendre la répartition des élèves dans les lycées et collèges. Celle-ci devrait intervenir à la rentrée des classes et pourrait refléter le choix d’établissement préalablement formulé en fonction des places disponibles.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile