05:24
URGENT >>>

Julien Nkoghe Bekale promet 803 nouvelles salles de classe pour la rentrée 2019-2020 !


Impayés

Le Samu social gabonais cumule 20 mois de loyers impayés à Port-Gentil


Société
  • Les locaux du Samu à Port-Gentil © 2019 D.R./Info241
Publié le 23 août 2019 à 16h21min

Les déboires du Samu social gabonais sont aussi financiers. La structure sanitaire d’accès au soin au plus démunies, dirigée par Wenceslas Yaba, continue de cumuler les ardoises d’impayées. A Port-Gentil, l’antenne locale du Samu totalise pas moins de 20 mois d’impayés de loyer soit un montant de 34 millions de nos francs. L’entité sanitaire est menacée d’expulsion de ses locaux par le bailleur des lieux cette fin de mois si une solution financière n’est pas trouvée jusque-là.

Le Samu social de Port-Gentil est dans de sales draps. Le personnel et les dirigeants de l’entité locale de la capitale économique ont jusqu’au 31 août pour s’acquitter des 34 millions dus à Gaston Pouabou Mpira, propriétaire des lieux. Ce compatriote ne sachant plus à quel saint se vouer, à été contraint de menacer le Samu social pour ses impayés de loyers cumulés.

Les soins prodigués par le Samu social

« Depuis que le Samu occupe mes bâtiments en mars 2018, je n’ai jamais perçu les frais de loyer en dehors de la caution », a indiqué Gaston Pouabou Mpira à nos confrères de l’Union. Avant d’ajouter : « Je suis partagé, c’est vrai, surtout lorsqu’on sait que de nombreux compatriotes en situation de précarité bénéficient gratuitement des services de cette structure de santé. Mais je n’y peux rien, le dossier du Samu social de Port-Gentil, portant paiement de mon loyer, ne constitue pas une urgence sur la table des décideurs ».

Les loyers du Samu ne sont pas les seuls le seul problème à résoudre de cette structure sociale. Selon nos informations, le personnel de cette structure est lui aussi en souffrance. Il totalise à ce jour 12 mois d’arriérés de salaires impayés. Des déboires en cascade dont souffrent la structure depuis plusieurs mois sans que des solutions pérennes ne soient trouvées. A qui la faute ?


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile