14:30

Campagne électorale

Le rôle mercantiliste des rappeurs gabonais passé au crible par un observateur


Culture
  • Le rôle mercantiliste des rappeurs gabonais passé au crible par un observateur © 2016 D.R./Info241
Publié le 19 août 2016 à 12h25min

Depuis quelques jours la toile gabonaise est secouée par une vague d’indignation provoquée par la diffusion de vidéos et d’affiches mettant en scène une partie des artistes du milieu hip-hop gabonais chantant pour la campagne du candidat du régime au pouvoir depuis 1968, le curieux chantre de la rupture Ali Bongo, et annonçant la présence de ces derniers sur des scènes destinées à accompagner les meetings de celui-ci. Le juriste gabonais Axel Mayombo, observateur de la scène musicale et artistique passe en revue cette posture mercantiliste qui fait tâche dans le milieu rapologique gabonais.

Qualifiés d’expression d’un ’’Kounabelisme 2.0’’, d’énième illustration de la désacralisation originelle et de ’’l’instrumentalisation du Hip-Hop’’ par le pouvoir gabonais, ces éléments ont à juste titre suscité une levée de bouclier d’une frange importante de la jeunesse gabonaise et de nombreux autres artistes parmi lesquels Sieurs Keurtyce-E, Cam et son cadet Saï K’1ry, Lord Ekomy Ndong,Maat Seigneur Lion, Lestat XXL ...pour ne citer que ceux-là.

En réponse, quelques projets personnels de certains d’entre eux ont été annoncés et produits pour faire entendre à l’opinion et au pouvoir l’évidence : ’’On ne te suit pas. La majorité de la jeunesse gabonaise ne te suit pas’’. Ceux des jeunes qui chantent et dansent encore pour la gloire du pouvoir PDG le font soit pour la sauvegarde ou la quête d’intérêts personnels égoïstes ou par simple cupidité et faiblesse face à la précarité, la misère et la faim. Et pour cause, le septennat finissant n’a pas réalisé le ’’sauf qualitatif’’, espéré par la jeunesse gabonaise. Pire, à bien des égards le pays a enregistré désillusions et régressions.

Aussi pour salutaire que soient les initiatives personnelles et isolées des artistes Hip-Hop qui ont annoncé et réalisé des sorties pour signifier leur désapprobation de la démarche de leurs pairs, on ne peut s’empêcher de penser qu’une démarche commune et consensuelle de ces derniers serait mieux indiquée. Une collaboration musicale unissant les artistes indignés pourrait avoir l’effet d’une bombe et galvaniserait toute la jeunesse gabonaise victime de la duplicité et de l’égoïsme des ’’Artistes de la honte’’.

Entre nous, sans vouloir inutilement opposer nos artistes, on peut se demander par exemple : Massassi, est-il plus ingénieux que Lord Ekomy Ndong ? Maggeintha a-t-il plus de talent que Latchoo de La Fuente ? J-Rio est-il artistiquement supérieur à Black Koba ? Baponga est-il meilleur rappeur que Matt Seigneur Lion ? Sinsh peut-il faire mieux que Shadm Ovono ? NG Bling a-t-il plus de potentiel que Saï K’1ry ? Jhonny B-Good est-il plus talentueux que Keurtyce E ? A toutes ces questions, s’imposent des réponses négatives.

Aussi, la jeunesse gabonaise qui a soif d’alternance, la société civile déterminée, les acteurs et états-majors politiques engagés et décidés à réaliser la libération du Gabon doivent inciter et sponsoriser cette collaboration musicale. La musique et les artistes sont un levier important de toute œuvre d’affranchissement. Nous devons donc tous encourager et financer la réalisation d’une ou deux chansons réunissant nos artistes Hip-Hop indignés, puis tous contribuer financièrement pour qu’ils réalisent des concerts, intitulés ’’On ne te suit pas’’ – ’’Changeons de Président’’, à travers le Gabon.

Pour finir, nous pensons, quoique ne le connaissant pas personnellement et n’ayant pas recueilli son consentement préalable, queLord Ekomy Ndong pourrait être le maître d’œuvre d’une telle entreprise. Adressons-lui nos contributions et encourageons-le à convaincre et réunir ses collègues et frères d’armes.

Axel Mayombo


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile