05:49

Messe de prières

Le ministre gabonais de l’Intérieur invite les Altogovéens à prier pour Ali Bongo


Politique
  • Le ministre gabonais de l’Intérieur invite les Altogovéens à prier pour Ali Bongo © 2018 D.R./Info241
Publié le 5 décembre 2018 à 19h13min

Le ministre gabonais de l’Intérieur, Lambert Noel Matha, par ailleurs originaire de la province du Haut-Ogooué, a invité hier après-midi, les ressortissants de la province « présidentielle » à une importante messe de prières pour Ali Bongo. Cette grande messe œcuménique se tiendra ce samedi dans la capitale provinciale Franceville.

Ali Bongo aura officiellement ce samedi, les prières de ses « frères » et « sœurs » Altogovéens. C’est ce qu’a annoncé le ministre de l’Intérieur mardi, après avoir réuni les Altogovéens résidant à Libreville pour leur annoncer la tenue de cette messe de prières, la énième du genre, pour Ali Bongo en exil médical hors de nos frontières depuis le 24 octobre.

« Nous pensons que seul dieu a étendu sa main sur Ali Bongo Ondimba. Seul dieu a préservé Ali Bongo », a déclaré le ministre au cours de sa réunion qui a eu pour cadre non pas les locaux du ministère mais ceux de la chambre de commerce de Libreville. C’est donc pour remercier Dieu que cette messe d’action de grâces sera organisé ce week-end dans le fief politique provincial de la famille Bongo.

Se refusant à parler de repli identitaire ou de sectarisme dans la tenue et la convocation de ce rassemblement exclusif, le ministre de l’Intérieur a rappelé qu’Ali Bongo était avant tout Altogovéen. « Cette rencontre peut paraître sectaire dans la mesure où elle ne concerne que les ressortissants d’une seule province. Mais nous avons voulu appelé et convié les frères et sœurs de sa province natale dans un élan de fraternité », s’est défendu le ministre Altogovéen.

Au cours de cette réunion d’appel à participer à cette messe altogovéenne pour le rétablissement d’Ali Bongo, plusieurs ministres y étaient présents en tête desquels le ministre de la Fonction publique. On comprend toujours mal pourquoi Lambert Noël Matha avait eu besoin de convoquer une telle réunion en sa qualité de ministre de l’Intérieur. Un simple appel en tant qu’Altogovéen aurait pourtant suffit.

Rappelons qu’après 6 semaines d’absence du Gabon, Ali Bongo est toujours en exil médical à l’étranger suite à un « malaise » survenu en Arabie Saoudite le 24 octobre. Depuis le 29 novembre, il poursuit sa convalescence à Rabat chez son « frère » le roi Mohammed VI.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile