06:36

Prix des transports

Le ministère gabonais des Transports se déchaîne sur la Conasytra et le coût des taxis


Economie
  • Le ministère gabonais des Transports se déchaîne sur la Conasytra et le coût des taxis © 2019 D.R./Info241
Publié le 25 juin 2019 à 09h22min

Rien ne va plus entre le ministère des Transports dirigé par Justin Ndoudangoye et la Coalition nationale des syndicats du secteur des transports (Conasytra) de Jean François Mantougou. Alors que le syndicat de transporteurs a décidé samedi de l’augmentation du coût des trajets de taxis en raison de la très forte hausse des carburants, le ministère des Transports a pondu hier un communiqué de riposte de refus de toute augmentation.

Lire aussi >>> Le prix des trajets de taxis annoncé à la hausse dès ce lundi au Gabon

Alors que les frais de taxi connaissent depuis plus de dix ans une augmentation insidieuse du fait du saucissonnage des trajets par les taximen, la Conasytra a annoncé la hausse officielle des frais de taxis après que les autorités gabonaises n’aient pas daigné répondre à leur sollicitation pour trouver un accord. Face à ce mutisme, Jean François Mantougou et ses taximen syndiqués avaient décidé de l’augmentation de 100 F.CFA de tous les trajets.

Pourtant annoncé depuis samedi, date de l’assemblée générale de la Conasytra, c’est finalement ce lundi après-midi que le ministère des Transports a daigné réagir à cette énième augmentation qui fragilise encore plus le pouvoir d’achat des ménages gabonais. Dans son communiqué, le ministère qui qualifie la Conasytra de « pseudo coalition » de transporteurs, ne cache pas son agacement face à cette situation explosive.

Le communiqué gouvernemental

« Le ministère des transports rappelle que la fixation des prix dans ce secteur est régie par des dispositions légales et réglementaires contrôlées par les seuls pouvoirs publics », a riposté Aloïse Bekale Ntoutoume, secrétaire général dudit ministère. Avant d’inviter tout de même les « partenaires sociaux à la retenue ». Non sans « rassurer les usagers que le tarif applicable reste inchangé ». Sauf que cette assurance, les usagers ne peuvent l’avoir devant les taximen qui reste libres de vous prendre à bord ou non de leur taxi.

Autant dire que les Gabonais ne sont pas prêts de se sortir de ce guêpier dans lequel le gouvernement gabonais qui continue chaque mois de faire grimper les prix des carburants, voudrait que les transporteurs urbains victimes de ces hausses, n’en fassent pas autant. Dans tous les cas, la guerre semble plus qu’ouverte entre l’Etat et les taximen sur cette question au grand dam des usagers.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile