Promesses gouvernementales

Le gouvernement Ossouka promet la fin des problèmes d’eau et d’électricité au Gabon

Le gouvernement Ossouka promet la fin des problèmes d’eau et d’électricité au Gabon
Le ministre Bilie-By-Nze, hier au cours de ce conseil de cabinet à la primature © 2020 D.R./Info241

C’est en tout cas la volonté affichée du nouveau gouvernement gabonais de Rose Christiane Ossouka Raponda qui a tenu hier un conseil de cabinet ministériel sur l’épineuse question de l’eau et de l’énergie. « Les gabonais et les gabonaises attendent du gouvernement qu’on trouve une solution pour leur accès à l’eau potable et à l’énergie », a indiqué Alain-Claude Bilie-By-Nze ministre de l’Eau et de l’Energie de retour d’une visite d’inspection à l’intérieur du pays.

En effet, par l’entremise d’un nouvel emprunt de la Banque africaine de développement (BAD) de 77 milliards, le Gabon entend financer la desserte en eau potable à Libreville, Akanda, Owendo et Ntoum. Avec ces travaux, 25 à 85 % de la population vivant en zone rurale et 45 à 95% dans les grandes villes vont pouvoir bénéficier de l’eau potable et de l’énergie.

La Première ministre Ossouka Raponda au cours de cette réunion ministérielle

« D’ici la fin du mois d’octobre, des travaux en vue d’augmenter les capacités de desserte en eau du Grand Libreville seront lancés. A la fin de cette année et dans le cadre du partenariat public-privé, les travaux du barrage Kinguélé-aval seront aussi lancés », a indiqué Alain Claude Bilie-By-Nze.

Libreville et ses environs comptent environ 900 000 habitants et il faut environ 300 000 m3 d’eau, la SEEG n’en fournit que 230.000. Il reste donc 70 000 m3 d’eau pour répondre au besoin des populations de Libreville Akanda, Owendo et Ntoum.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article