06:26

Aquaculture

Le Gabon souhaite s’inspirer du modèle marocain dans l’aquaculture


International
  • Une vue des participants à la conférence qui s’est ouverte hier à Nairobi © 2018 D.R./Info241
Publié le 27 novembre 2018 à 07h21min

Le Gabon a exprimé, lundi à Nairobi, son souhait de tirer profit de l’expérience cumulée par le Maroc en aquaculture, un secteur auquel une nouvelle impulsion a été donnée à partir de 2011, avec la création de l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture dans le cadre du plan Halieutis.

Ce souhait a été exprimé par la ministre gabonaise de la Pêche et de la Mer, Mme Chantal Loupdi, lors d’un entretien avec le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, en marge de la conférence de haut niveau sur l’économie bleue durable, dont les travaux ont débuté ce lundi dans la capitale kényane.

M. Akhannouch a assuré Mme Loupdi de la disposition du Maroc à accompagner le Gabon dans la mise en œuvre de l’aquaculture et permettre à ce pays ami de ressusciter cette activité aquacole à fort potentiel économique et où le Maroc est en bonne voie de développement.

Pour sa part, le ministre délégué chargé de l’intégration africaine, Mouhcine Jazouli, s’est félicité de l’excellence des relations entre le Maroc et le Gabon, deux pays amis de longue date, mettant en avant la disponibilité du Maroc à partager son expérience dans le domaine aquacole avec la partie gabonaise.

Au Maroc, la nouvelle stratégie de développement du secteur aquacole vise une production de 200.000 T à l’horizon 2020 avec l’ambition d’arriver à 11% de la production halieutique totale, qui devrait atteindre près de 1,75 millions de T à l’horizon 2020.

Cet entretien s’est déroulé en présence de l’ambassadeur du Maroc au Kenya, M. El Mokhtar Ghambou, du directeur de l’Institut National de Recherche Halieutique, M. Abdelmalek Faraj et de la directrice de l’Agence nationale du développement de l’Aquaculture, Mme Majida Mâarouf.

Placée autour du thème « L’économie bleue et le programme 2030 pour le développement durable », la conférence de haut niveau sur l’économie bleue est axée sur les nouvelles technologies et l’innovation pour les océans, les mers, les lacs et les rivières ainsi que les défis que posent ces ressources et les énormes opportunités qu’elles présentent pour l’humanité.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile