17:52
URGENT >>>

Des jeunes gabonais contestant l’organisation de la CAN arrêtés à Libreville


Dette publique

Le Gabon récolte 15,5 milliards sur les marchés financiers de la CEMAC


Economie
  • Une vue de l’immeuble abritant les services du Trésor public gabonais à Libreville © 2017 D.R./Info241
Publié le 3 janvier 2017 à 13h34min

Le Gabon a véritablement la cote à l’emprunt sur le marché de la CEMAC. Souhaitant récolter 10 milliards pour combler ses besoins de trésorerie mercredi dernier, le Gabon a finalement pu récolter 15,5 milliards de ses nouveaux créanciers sous-régionaux, soit 155% de réussite pour cette levée de fonds.

Lire aussi >>> Le Gabon sollicite à nouveau un emprunt de 10 milliards sur le marché de la CEMAC

Le 28 décembre dernier, la direction de la Comptabilité publique et du Trésor avait sollicité des marchés financiers de la CEMAC la bagatelle somme de 10 milliards pour faire face à la crise de liquidité qu’elle traverse depuis près d’un an. L’émission des 10.000 bons du Trésor public gabonais a finalement trouvé preneur au-delà même des espérances gabonaises soit 5,5 milliards de plus qu’attendu.

Un franc-succès dont se félicite les autorités gabonaises qui ont plus que jamais recours à ces emprunts à répétition pour espérer combler les nombreux soucis de trésorerie du pays pétrolier. Ce, d’autant que le Gabon s’est engagé à rembourser sa dette sous-régionale à échéance de décembre 2017 avec un taux attractif de 4,5%.

Cet emprunt qui n’est pas le seul auquel le Gabon a du faire recours les trois derniers mois de l’année 2016, montre bien l’étendue de la crise financière qui se couple désormais à celle politique née de la réélection controversée d’Ali Bongo à la tête du pays. Pour ce énième emprunt, le Gabon devra rembourser 16,19 milliards à ses nouveaux créanciers de l’espace CEMAC.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile
Soutenir par un don