02:04

Dette publique

Le Gabon lève à nouveau 10,7 milliards d’emprunts sur le marché de la CEMAC


Economie
  • Le Gabon lève à nouveau 10,7 milliards d’emprunts sur le marché de la CEMAC © 2017 D.R./Info241
Publié le 1er août 2017 à 07h16min

Les autorités gabonaises peuvent garder le sourire malgré leurs nombreuses tensions de trésorerie. Leur dernière levée de fonds sur le marché des valeurs de la sous-région est pleinement une réussite. Sur les 10 milliards que le pays dirigé par Ali Bongo recherchait pour renflouer ses caisses publiques le 26 juillet dernier, ce sont 10,7 milliards qui auront été finalement été récoltés.

Le Gabon a décidément la côte à l’emprunt public malgré les échecs relatives des précédentes opérations. Bien que le pays semble s’être engagé dans une course compulsive à l’emprunt par l’émission de ses bons du Trésor et assimilables, la dernière opération en date a été couverte à 107%.

De quoi redonner le sourire aux ministres Noël Mboumba et Mathias Otounga Ossibadjouo, respectivement ministre délégué à l’Economie et ministre du Budget et des Comptes publics à l’origine de la manœuvre conjointe via la direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor.

Cet emprunt en poche, le Gabon devra le rembourser sous 26 semaines soit au plus tard le 26 janvier 2018. Au final, ce sont 5 soumissionnaires sur 13 qui se sont portés créanciers du Gabon pour cette opération d’emprunt, la énième d’une longue série que le pays pétrolier multiplie depuis plus d’un an sur les marchés régionaux d’Afrique centrale.

Rappelons que le taux d’emprunt attractif proposé par les autorités gabonaises était de 6%. Donc le Gabon devra rembourser dans les 6 mois à venir la somme totale de 642 millions en plus des 10,7 milliards récoltés. Soit une dette totale de 11,342 milliards à rembourser au 26 janvier 2018.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile