Racisme en Europe

Le Gabon condamne l’agression raciste d’un de ses ressortissants survenue en Allemagne

Le Gabon condamne l’agression raciste d’un de ses ressortissants survenue en Allemagne
Le jeune étudiant gabonais, Daniel Mintsa Biyoghe, agressé samedi en Allemagne pour sa couleur de peau © 2020 D.R./Info241

Alors que la mort par asphyxie de l’américain noir Georges Floyd ébranle le monde autour du racisme endémique aux Etats-Unis, un jeune citoyen gabonais s’est vu samedi agressé en Allemagne en raison de sa couleur de peau. Une agression raciste qui n’a pas manqué de mettre en branle le ministère gabonais des Affaires étrangères qui a annoncé ce mardi dans un communiqué parvenu à la rédaction d’Info241, avoir convoqué l’ambassadeur d’Allemagne au Gabon pour protester. Son agresseur, un jeune allemand d’une vingtaine d’années, lui aurait clairement jeté : « tu es noir, tu devrais mourir ».

Le racisme dans le monde continue malgré la mobilisation internationale autour du cas de Georges Floyd tué par des policiers Blancs aux Etats-Unis. Une affaire retentissante qui n’a pas empêché l’agression au couteau d’un jeune étudiant gabonais en Allemagne le week-end dernier. Une agression à l’arme blanche qui a fait bondir les autorités gabonaises ce mardi via un communiqué.

Agression raciste

« C’est avec stupeur que le gouvernement a appris l’agression au couteau d’un jeune compatriote, étudiant dans le sud de l’Allemagne, dans le Land de la Sarre », s’offusque le ministère gabonais des Affaires étrangères. « D’après notre ambassadeur en Allemagne, le jeune Daniel Mintsa Biyoghe a été poignardé le samedi 6 juin par un individu de type européen », indique le communiqué officiel.

Selon la presse allemande, le bureau du procureur général de Sarrebruck aurait ouvert une enquête contre l’Allemand de 24 ans, qui aurait agressé le jeune gabonais avec un couteau dans le cou et le haut du corps. « Il a essayé de me poignarder plusieurs fois », a déclaré dimanche cet étudiant gabonais lors d’une manifestation contre le racisme à Sarrebruck. Dans son discours, le jeune homme a eu du mal à se reprendre. L’agresseur ne cessait de lui dire : « Tu es noir, tu devrais mourir », a-t-il lancé à la foule présente.

L’ambassadeur allemand convoqué

« Au regard des premiers éléments qui semblent attester de manière irréfutable le caractère raciste de cette agression, le ministre des Affaires étrangères, M. Alain-Claude Bilie-By-Nze, a instruit l’ambassadeur à l’effet de saisir les autorités allemandes et d’engager toutes les procédures de droit, afin que justice soit faite », fait remarquer le patron de la diplomatie gabonaise.

"Notre jeune compatriote, dont les jours ne sont pas en danger, bénéficiera de l’accompagnement consulaire nécessaire pour assurer sa protection" poursuit le communiqué qui rappelle que « le Gabon, pays de paix et d’hospitalité, condamne le racisme sous toutes ses formes. Rien ne peut justifier qu’un être humain soit victime de maltraitance ou d’agression sur le seul fait qu’il est d’une couleur de peau différente ».

Pour protester contre l’agression raciste de son ressortissant, le Gabon a déjà convoqué ce mercredi 10 juin, l’Ambassadeur d’Allemagne au Gabon « pour lui faire part de notre protestation et de notre vive préoccupation », conclut le communiqué.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article