13:15
URGENT >>>

Les Aigles du Mali molestent à Libreville les Panthères du Gabon !


Climat des affaires

Le Gabon chute à la 169e place mondiale du classement Doing Business 2019


Economie
  • Le Gabon chute à la 169e place mondiale du classement Doing Business 2019 © 2018 D.R./Info241
Publié le 2 novembre 2018 à 13h43min

Mauvaise nouvelle pour les autorités gabonaises, le Gabon ne fait pas mieux au classement Doing Business 2019, publié mercredi par la Banque Mondiale. Alors que la présidence gabonaise avait indiqué une forte activité sur le chantier des « reformes », les fruits de ce « travail » ne sont toujours pas au rendez-vous. Ainsi, le Gabon classé l’année dernière 167e économie, chute de deux places et devient le 169e pays de cette échelle mondiale. La chute est plus évidente au niveau africain où le Gabon passe de la 35e à la 41e place.

Encore une mauvaise nouvelle pour le Gabon dont le président se serait rendu malade en raison des "grandes" reformes qu’il aurait engagé dans le pays. Celles-ci n’ont visiblement pas de grandes incidences sur l’environnement économique du le pays, selon le rapport Doing Business 2019 de la Banque Mondiale. Un camouflet au Plan de relance de l’économie, vanté en boucle par le gouvernement gabonais depuis deux ans.

Mieux encore, le Gabon régresse comparativement à son classement global de l’année 2018. Le rapport Doing Business 2019 fait désormais du Gabon la 196 économie du monde et la 41ème au niveau africain. Le Gabon totalise que 45.58 points pour le score de la facilité de faire des affaires quand la moyenne sub-saharienne se situe à 51.61.

Le score du Gabon sur la facilité de faire des affaires

Selon le rapport, les dix économies où les améliorations sont les plus sensibles sont l’Afghanistan, Djibouti, la Chine, l’Azerbaïdjan, l’Inde, le Togo, le Kenya, la Côte d’Ivoire, la Turquie et le Rwanda. Avec six réformes à leur actif chacun, Djibouti et l’Inde sont dans le top 10 pour la deuxième année consécutive. L’Afghanistan et la Turquie, qui figurent pour la première fois parmi les pays les plus réformateurs, ont introduit un nombre record de réformes en un an seulement (respectivement cinq et
sept réformes).

Unique bémol en faveur des autorités gabonaises, le rapport intitulé « Formation pour mieux reformer  » met en lumière les différentes évolutions enregistrées par le pays dans plusieurs segments tels la création d’entreprises, le raccordement à l’électricité, l’enregistrement de la propriété et l’environnement juridique.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile