Présidentielle 2016

Le CND élabore un code de bonne conduite pour les observateurs nationaux

Le CND élabore un code de bonne conduite pour les observateurs nationaux
Martin Louri, président de la commission éthique, présentant hier le précieux guide aux commissaires du CND © 2016 D.R./Info241

Le Conseil national de la démocratie (CND) du Gabon n’en finit plus avec sa mission civilisatrice de « démocratie » et de ses bonnes valeurs. Après avoir élaboré un code de bonne conduite destinés aux acteurs politiques, l’organisation se penche désormais sur celui des observateurs nationaux de la prochaine présidentielle.

Hier mercredi, les membres des commissions du CND étaient en assemblée au siège de leur institution, dans le but d’adopter un guide destiné cette fois aux observateurs nationaux des processus électoraux au Gabon.

Il faut dire que, bien que n’organisant pas les élections politiques dans le pays, le CND est l’institution chargée de l’observation nationale des élections. D’où l’adoption de cette charte construite en 6 chapitres définissant les droits et les obligations des observateurs locaux du CND.

Ainsi, le statut d’observateur du CND prévoit que son détenteur ne soit issue d’aucun bord politique pour garantir la neutralité de ses observations. Un profil qui sera bien difficile à trouver au sein du CND ou dans la société civile fortement imprégnées par les courants politiques en vigueur dans le pays.

Le document soumis à l’approbation des commissaires, prévoit également des sanctions aux contrevenants aux dispositions de ce statut. Parmi ces 6 chapitres figurent la définition des droits et obligations, le renforcement de l’Etat de droit, le respect des libertés fondamentales, le renforcement de la confiance des citoyens et la consolidation du processus électoral.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article