02:01
URGENT >>>

Jean Ping : « Un partage du pouvoir entre Ali Bongo et moi est impossible »


Présidentielle 2016

Le candidat unique de l’Opposition gabonaise sera désigné demain à Libreville


Société
  • Le candidat unique de l’Opposition gabonaise sera désigné demain à Libreville © 2016 D.R./Info241
Publié le 15 août 2016 à 07h19min

Les candidats de l’opposition pourraient bien se résoudre à faire bloc commun pour ne présenter qu’un unique candidat face à Ali Bongo lors de la présidentielle du 27 août. Cette mission aurait été confiée à la société civile gabonaise qui annoncera le challenger unique de l’opposition demain à Libreville.

Les populations gabonaises l’ont réclamé, les candidats aussi. Demain à Okala, plusieurs organisations de la société civile gabonaise procéderont, au cours d’une cérémonie qui fera surement date, à la désignation du candidat unique de l’opposition à la présidentielle gabonaise de cette fin de mois.

Même si le mode de désignation n’a pas été rendu public, la réunion de désignation aura elle lieu ce mardi 16 août à l’esplanade de l’église Nazareth d’Okala. Parmi les organisations organisatrices de ce rendez-vous historique figurent notamment Témoins Actifs, le ROLBG, Corps de Christ, 12.12.15, Femme lèves-toi, Dynamique Unitaire, Sojecs etc.

Depuis plusieurs mois, plusieurs candidats de l’opposition dont Jean Ping, Casimir Oye Mba, Guy Nzouba Ndama, Raymond Ndong Sima et Léon Paul Ngoulakia s’étaient dits favorable à une candidature unique pour s’assurer de la victoire de l’Opposition à cette présidentielle qui se jouera à un tour face au candidat sortant Ali Bongo.

Reste donc à savoir si tous les candidats en lice contre Ali Bongo accepteront cette désignation et s’emploieront ensuite à parvenir à l’alternance politique dans ce pays dirigé de mains de fer par la famille Bongo depuis 1968.

[MISE A JOUR A 14H20] Plusieurs candidats de l’opposition dont Bruno Ben Moubamba et Raymond Ndong Sima dénoncent cette initiative de la société civile gabonaise qui visiblement n’aurait pas l’assentiment de tous les candidats engagés. La fin de la guéguerre entre leaders de l’opposition afin de parvenir à une candidature unique ne semble donc pas pour demain, pourrait-on lire entre les lignes.

Nous y reviendrons.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile