07:20

Crise post-électorale

La Résistance appelle les Gabonais dans les rues jusqu’au départ d’Ali Bongo


Société
  • La Résistance appelle les Gabonais dans les rues jusqu’au départ d’Ali Bongo © 2017 D.R./Info241
Publié le 30 août 2017 à 19h19min

La crise post-électorale gabonaise est loin de connaitre une accalmie. Faisant suite au discours du 18 août de Jean Ping appelant à manifester jusqu’au départ d’Ali Bongo, la Résistance gabonaise vient, via un clip vidéo, d’appeler à son tour à la « mobilisation générale » des populations contre le régime de Libreville, accusé d’avoir truqué les résultats de la présidentielle du 27 août 2016 avec le concours d’institutions inféodées.

Le Gabon traverse toujours une crise politique sans précédent. Et les prochains jours pourraient de nouveau faire grimper le thermomètre des tensions. Pour ne rien arranger à cette situation de blocage et de division de la vie politique qui perdure voilà un an, plusieurs activistes de la diaspora ont réalisé un clip pour appeler les Gabonais à manifester jusqu’au départ du pouvoir d’Ali Bongo.

La vidéo de la Résistance invitant les gabonais à occuper la rue

Un clip rondement bien réalisé qui met en scène les plus virulents activistes opposés au pouvoir que « confisque » Ali Bongo et sa famille depuis 50 ans sans la moindre alternance. Une invitation à manifester qui pourrait cette fois être mieux suivie, après la série d’arrestations intervenue le week-end écoulé. En effet, les autorités gabonaises qui avaient prévenu sévir contre les manifestants, ont décidé de traduire en justice plusieurs d’entre eux.

Une situation de crispation politique et sociale que n’a pas réussi à déminer Ali Bongo à travers son dialogue politique, convoqué en mars-avril. Le pays n’a depuis toujours pas tourné la page de cette présidentielle et des crimes prétendument commis par l’armée gabonaise contre les manifestants qui appellaient pacifiquement au respect des résultats des urnes. Ces exactions avaient vu débouler, pour la première fois de son histoire, des experts de la Cour pénale internationale (CPI) à Libreville.

D’après les résultats officiels de la présidentielle, Ali Bongo l’aurait remportée d’une courte tête grâce à des chiffres hallucinant de la province du Haut-Ogooué où tous les électeurs inscrits s’étaient tous miraculeusement rendus aux urnes. Avec seulement 3 des 9 provinces électorales remportées, Ali Bongo est contestée par Jean Ping aidé par plusieurs rapports internationaux dénonçant à demi-mots l’authenticité des résultats proclamés par la belle-mère d’Ali Bongo à l’issue du contentieux électoral.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile