20:22
URGENT >>>

Les Aigles du Mali molestent à Libreville les Panthères du Gabon !


Néonatalité

La prématurité encore première cause de mortalité infantile au Gabon


Société
  • Une visite de la SGN au service de néonatalogie de l’hôpital militaire de Libreville hier. © 2018 D.R./Info241
Publié le 21 avril 2018 à 09h31min

C’est ce qu’a laissé entendre ce vendredi la présidente de la présidente de la Société gabonaise de néonatologie (SGN), le Pr Owono Megnier Mbo, en marge de l’ouverture des premières journées de néonatologie. Événement qui a eu pour cadre l’école d’application du service de Santé militaire sous le thème : « la prématurité : défis et enjeux ».

L’école d’application du service de Santé militaire de Libreville a abrité ce vendredi les premières journées nationales de néonatologie de la SGN. Occasion pour médecins, conférenciers, paramédicaux, responsables d’ONG, participants et bien d’autres de plancher sur les problèmes qui minent la néonatologie au Gabon.

Occasion pour Pr. Owono Megnier Mbo, présidente de la SGN de rappeler que la prématurité était l’une des premières causes de mortalité néonatale en Afrique en général et au Gabon en particulier. C’est tout naturellement que le comité scientifique a retenu comme thème pour ces premières journées nationales de néonatologie « la prématurité : défis et enjeux ».

La présidente de la SGN lors de son intervention

Et d’ajouter que « selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 2,7 millions d’enfants meurent chaque année avant l’âge d’un mois dont près de la moitié pendant les premières 24 heures de vie. De même 45% des décès d’enfants de moins de 5 ans surviennent pendant la période néonatale ».

Placée sous le patronage de Sylvia Bongo, cette journée vise à améliorer s’interroger sur la prise en charge du nouveau-né, d’optimiser la survie et le pronostic vital des prématurés. Coté gouvernement, c’est le ministre Blaise Louembé en charge du de la mise en œuvre du dialogue national et des Relations avec les Institutions constitutionnelles, qui a représenté la ministre de la Santé,Denise Mekam’ne Edzidzie, empêchée.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile