18:15

Mission carbone

La Norvège va payer 90 milliards sur 10 ans au Gabon pour lutter contre sa déforestation


Economie
  • Les deux parties lors de la signature de cet accord hier à New-York au cours du Sommet Action Climat de l’ONU © 2019 D.R./Info241
Publié le 23 septembre 2019 à 19h23min

La Norvège et le Gabon sont parvenus dimanche à trouver un accord pour que le pays d’Afrique centrale qui a 80% de son territoire couvert de forêt, le déforeste le moins possible. Cette manne financière de l’ordre de 150 millions (près de 90 milliards de nos francs) ne sera versé au Gabon que si le pays d’Ali Bongo tient un certain nombre d’engagements en vue de préserver sa forêt équatoriale, réservoir de carbone, qui préoccupe la communauté internationale dans la lutte contre les changements climatiques.

Lire aussi >>> Lee White remplace Ali Bongo au sommet des Nations-Unies sur le climat à New-York

Le Gabon recevra des fonds de la Norvège pour ne pas déforester son territoire et ainsi réduire les émissions de carbone. Une récompense allouée sous condition. Les autorités gabonaises devront en retour s’engager à respecter ses engagements en matière de lutte contre la déforestation. En effet, le contrat signé entre Norvège et Gabon stipule que la Norvège paiera 10 dollars pour chaque tonne de carbone non émise, par rapport à la moyenne récente des émissions du pays (2005-2014). Avec un montant maximal de 150 millions de dollars sur dix ans dans le cadre de l’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (CAFI).

Une vue de la forêt gabonaise que les autorités se sont engagées à peu déforester

En d’autres termes, le Gabon est tenu de respecter chaque année la moyenne d’émissions de carbone observée durant la période tampon allant de 2005 à 2014. Un contrôle sera effectué par les deux parties pour vérifier ces données. Si tout est conforme, alors le Gabon touchera l’équivalent de 9 milliards par an de la Norvège pour récompenser le pays et son statut de bon élève vert pour la planète. Une mission quelque peu difficile avec le projet d’industrialisation massive du secteur prônée par Ali Bongo depuis 2009.

Rappelons que les arbres et autre végétation sont de grands réservoirs de carbone. La déforestation menace cet équilibre car quand des arbres sont écrasés ou abîmés, ils se décomposent et finissent par libérer leur carbone. Au Gabon, 80% des émissions sont liées à l’exploitation forestière, a révélé le ministre gabonais de la Forêt Lee White qui a arraché cet accord avec la Norvège. Ce, au cours du sommet Action Climat 2019 organisé depuis samedi au siège des Nations-Unies à New-York.

Affaire à suivre...


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile