22:21

Electrification

La Guinée veut couvrir 36,6% de sa population en énergie d’ici 2020


International
  • Cheick Taliby Sylla, ministre guinéen de l’Energie et de l’Hydraulique © 2017 D.R./Info241
Publié le 21 avril 2017 à 06h45min

Dans le cadre de son plan national de développement socio-économique (PNDSE), le gouvernement guinéen entend fournir de l’énergie à 36,6% de la population du pays d’ici 2020, a annoncé jeudi le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla, lors du conseil des ministres.

Selon lui, il faudra connecter dans un premier temps plus de 721.000 foyers d’ici 2020, soit près de 36,6% de la population, contre 18% de connexions légales en 2015. Cette initiative s’inscrit également dans le cadre du programme d’électrification du pays conformément au programme "énergie durable pour tous" des Nations Unies.

M. Sylla a rappelé que les objectifs fixés par l’ONU d’ici 2030 visent entre autres l’accès universel aux services énergétiques modernes, le doublement du taux global de l’efficacité énergétique et le doublement de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial pour atteindre au moins 30% de l’offre d’énergie.

Il a déclaré que compte tenu de son potentiel énergétique, la Guinée avait été choisie par l’ONU comme l’un des quatre pays africains pour lancer l’initiative "énergie durable pour tous" sur le continent.

En conseil des ministres, M. Sylla a rappelé que la Banque mondiale avait financé cinq projets d’étude pour atteindre les objectifs de l’initiative onusienne sur la période 2015-2017.

Ces projets concernent notamment le renforcement des capacités de son ministère, l’élaboration d’un atlas des sites hydroélectriques, la conception d’une stratégie de développement du potentiel hydroélectrique de la Guinée et l’élaboration d’un plan intégré pour l’électrification des mines.

Selon de récentes études sur le secteur énergétique guinéen, le pays dispose d’un potentiel hydroélectrique évalué à 6.000 mégawatts. Cependant, ce potentiel est sous-exploité à cause notamment du manque de financements conséquents dans le secteur.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile