04:52

Mode

La Gabonaise Laurette Pea enflamme les podiums de la Fashion Week de Paris


Culture
  • La Gabonaise Laurette Pea enflamme les podiums de la Fashion Week de Paris © 2019 D.R./Info241
Publié le 18 mars 2019 à 08h08min

La mode gabonaise a désormais un nouveau visage à Paris et en Europe. En effet, le mannequin Laurette Pea de son nom d’artiste Perle Divine, native de la Dola (Ndéndé dans la Ngounié, sud du Gabon), écume les plus grands podiums de la Fashion Week, Semaine de la mode de Paris. L’occasion pour les couturiers de présenter leurs collections Femme Automne-Hiver 2019/2020 et de nous dévoiler les tendances de la saison prochaine, Perle Divine a porté haut les couleurs Vert Jaune Bleu ! Info241 brosse le portrait d’un talent made in Gabon.

La Semaine de la mode de Paris (aussi appelée Paris Fashion week de Paris) est une célèbre semaine de défilés, qui, sous sa forme actuelle, a lieu tous les six mois, depuis 1973, à Paris, en France, avec des événements consacrés à la haute couture, d’autres consacrés au prêt-à-porter ou à la mode masculine (à chaque fois printemps-été et automne-hiver). A cette occasion Info241 a rencontré la top modèle gabonaise qui poursuit sa carrière de mannequin en France.

Installée depuis deux ans en France, elle a défilé pour les grands noms de la haute couture africaine, française, italienne, espagnole, péruvienne. Perle Divinie a déjà à son palmarès, défilé pour Zaady, Markama, Andres Aquino, Marco Golderon, Ivana Tadara, Event FlyingSoloNYC, Yosra Ayoli, Adamaya, Almalaki haute couture, Giuseppina Di Bartalo, Maxiejofficial...

Perle Divine en action à la Fashion week de Paris Crédit photo : EPPhotografia

Née au Gabon, Perle divine de son vrai nom Pea Laurette a eu depuis son enfance l’ambition de faire des concours de mode de beauté et poser en photos artistiques. Ce, en prenant les tenues de sa mère qu’elle découpaient à sa taille (Ndlr : un calvaire pour ma mère). Elle débute dans la mode au Gabon dans l’agence Top mannequin à l’époque les entraînements étaient au Méridien avec sieurs Alain Pambou, Mbrouroux Greg. Mais aussi à l’agence African style avec Arystide ou elle été façonnée avant de se tourner vers une autre destination celle de l’Europe où elle vit actuellement.

Crédit photo : EPPhotografia Laurette Pea a.k.a Perle Divine à la Fashion Week Crédit photo : FlyingSoloNYC

Dans ses débuts Laurette Pea va essuyer un grand nombre de refus venant de différents castings. Consciente de la difficulté à se faire un nom dans le monde très fermé de la mode, elle va se battre chaque jour à redoubler d’efforts un peu plus avec une détermination plus grande. Et à ne pas faire de ses échecs et obstacles un frein à sa vision. Car elle restera convaincue qu’elle ne peut compter que sur elle-même et qu’elle soit capable de faire de sa vie ce qu’elle voudrait qu’elle soit. Désormais, Perle Divine vise les plus grands podiums de la mode notamment américains. Son rêve grandiose serait de défiler pour Victoria secret, Chanel, Prada, Gucci Vuitton, etc..... Se faire connaître par tous les moyens professionnels possibles reste son crédo.

Laurette Pea posant sur les parvis des droits de l’homme à Paris Crédit photo : EPPhotografia

Interrogée sur sa vision de la mode gabonaise et sur la Fashion Week de Paris, Laurette Pea a expliqué ce qui suit : « pour moi ce rendez-vous parisien mondialement réputé, c’est un événement de la mode qui me permet d’avoir une vision élargie dans le domaine de la création et du stylisme. Car je me vois toujours réaliser des grands tapis de mode. Pour moi faire la Fashion Week est un pas le plus mais pas de trop dans la création artistique. Cela marque une très grande importance pour tous les férus de la mode. Ça me permets de raviver mon rêve. J’ai toujours rêvé plus loin et je compte réaliser mes projets grâce à Dieu car il fera grâce peu importe comment mais j’y crois fermement. J’ai Foi en moi ».

Crédit photo : Karoukou Algérie La Gabonaise dans sa splendeur Crédit photo : Paul Tomasini

Ainsi, a-t-elle ajouté,« Les podiums qui ont marqué ma jeune carrière à l’international sont ceux des fashion’s week à Paris et Milan (en Italie). C’est un pas de plus dans la réalisation de mes buts poursuivis. Je compte faire bien plus si non mieux. Je vise les États-Unis et j’y crois fermement. A mon humble avis, malgré tout son potentiel richissime, la mode au Gabon est encore dans le berceau. Je crois qu’avec le temps elle fera des grands pas de géant. Néanmoins, il est temps que les pouvoirs publics notamment le Ministère de la Culture investisse des moyens financiers dans la formation, en organisant des événements de mode et de création. Car le Gabon regorge plusieurs talents, des excellents stylistes. En l’occurrence Chouchou Lazare, Yezdad, Ysis, Aristide, Mbourou etc.. j’en passe et ils méritent de faire valoir leur savoir-faire dans le monde entier ».

Perle divine sur un podium lors de Fashion Week Crédit photo : DN nom du photographe

En terme de perspectives professionnelles, a martelé Perle Divine, « c’est serait de faire plus de défilés être égérie des grandes marques signer des contrats avec des agences me faire connaître de plus. Je veux m’investir dans l’humanitaire pour les enfants orphelins et personnes âgées au Gabon. Par la grâce de Dieu je réaliserais des projets avec pour cibles ces catégories sociales. Je dis merci à Info241 de faire ce gros plan médiatique sur ma carrière en construction. Diboty Dineni (Merci beaucoup) à ma famille, mes amis à ceux qui ont confiance à moi et à ceux aussi qui non pas confiance à moi. Merci à tous d’exister. »

Divinement vôtre Crédit photo : Rico Latino

Rappelons que la Semaine de la mode de Paris concernant la haute couture est la plus importante des quatre plus grandes semaines de défilés internationales historiques par leur ancienneté, les autres étant la Semaine de la Mode de Londres, la Semaine de la Mode de Milan ainsi que la Semaine de la Mode de New York. Le programme s’ouvre à New York, puis viennent Londres, Milan, et enfin Paris. Ces quatre semaines sont souvent appelées les « Big Four » (en français : « les quatre grands ») par les médias anglo-saxons.

Portait réalisé par Rostano MOMBO NZIENGUI


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile