18:29

Infrastructures

La fibre terrestre se trouve à la base de tous les goulets d’étranglement en Afrique


Technologie
  • Quelques experts lors de la table ronde sur l’Afrique pendant la Semaine internationale des télécommunications © 2018 D.R./Info241
Publié le 22 mai 2018 à 12h31min

Des experts présents lors de la table ronde sur l’Afrique, pendant l’International Telecoms Week (Semaine internationale des télécommunications) qui s’est tenue à Chicago du 6 au 9 mai dernier, ont clairement établi que les contraintes liées à la fibre terrestre sont à l’origine de tous les goulets d’étranglement qui retardent la pénétration d’Internet sur le continent.

Lors de sa présentation sur le thème « Disponibilité du contenu sur le continent africain », le directeur général de la société d’études Xalam Analytics, M. Guy Zibi, a analysé le parcours numérique de l’Afrique, en soulignant les bouleversements radicaux qui ont modifié la dynamique de la transformation numérique du continent.

Selon lui, le problème de capacité internationale a été résolu, la plupart des pays côtiers présentant une offre excédentaire de câbles sous-marins desservant le continent. Il a néanmoins remarqué que la portée de cette capacité était encore limitée en raison des restrictions quant à la disponibilité de la fibre terrestre en accès libre, lequel reste extrêmement faible sur la plupart des marchés, notamment au Nigéria, au Sénégal, en Ouganda et en Tanzanie. Ces contraintes se sont traduites par des prix de détail de la connectivité par rapport aux revenus qui sont 2X plus élevés en Afrique qu’en Amérique latine et aux Caraïbes et 3X plus élevés qu’en Asie.

Un des visuels de l’événement americain

M. Zibi a souligné les dangers de l’élargissement de la fracture numérique sur le continent avec des services limités à des marchés potentiels étroits et l’incapacité de l’Afrique à participer pleinement à la quatrième révolution industrielle. Il a réitéré la nécessité d’un déploiement plus agressif de l’infrastructure terrestre, en particulier au niveau des réseaux métropolitains et locaux, pour atteindre les utilisateurs finaux, à des prix plus abordables.

Un groupe de discussion composé de représentants de haut niveau d’Orange, MTN GlobalConnect, MainOne et Kwese a mis au défi les décideurs africains de mettre en place des incitations visant à encourager le déploiement d’une infrastructure à large bande sur une vaste échelle, afin de soutenir le déploiement d’infrastructures indispensables dans les zones rurales.

Les discussions ont également porté sur les défis en matière d’infrastructure, ainsi que sur les contraintes réglementaires et économiques qui font obstacle à un accès général à Internet et à un développement rapide des accès à large bande à travers le continent.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile