Front social

La Conasysed pose 7 préalables à la rentrée des classes 2020-2021 !

La Conasysed pose 7 préalables à la rentrée des classes 2020-2021 !
La Conasysed pose 7 préalables à la rentrée des classes 2020-2021 ! © 2020 D.R./Info241

Le nouveau Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda a décidément plusieurs dossiers chauds sur sa table. Parmi eux la future rentrée des classes. Et pour ne rien arranger, la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (Conasysed) vient de lui adresser un chapelet de revendications, préalables à la rentrée prévue en octobre prochain.

La future rentrée des classes dans le primaire et le secondaire pourrait connaitre des perturbations. Un courrier signé du délégué général de la Conasysed, Louis Patrick Mombo, a déjà été envoyé à Rose Christiane Ossouka Raponda pour lui exposer les conditions de travail des enseignants au Gabon. Le syndicat rappelle que depuis plusieurs années (jusqu’à 27 ans parfois) des enseignants travaillent sans salaire ni intégration, en violation des articles 39 à 44 de la loi 8/91 portant statut général des fonctionnaires.

C’est pourquoi ne pouvant s’accommoder de cette situation affligeante pour les enseignants, la Conasysed conditionne la rentrée des classes 2020-2021 par la satisfaction des points suivants :

  • la régularisation de toutes les situations administratives des Enseignants de l’enseignement public et de l’enseignement confessionnel (recrutement, intégration, titularisation, avancement automatique, mises en stage, reclassement après stages) ;
  • la construction des établissements scolaires équipés en laboratoires, bibliothèques, salle d’informatique, plateaux sportifs ;
  • la prise d’un décret revoyant et corrigeant les nominations du 30 septembre 2019 à l’Education Nationale ;
  • le paiement des rappels solde ;
  • l’organisation des concours interne et externe d’entrée à l’Ecole Normale des Instituteurs (ENI) ;
  • l’organisation du concours interne d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure (ENS) ;
  • l’ouverture des négociations sur la base du cahier des charges de la Conasysed déposé sur la table du gouvernement le 03 février 2020.

Par ailleurs, la Conasysed dénonce les intimidations et les menaces du gouvernement à l’encontre des enseignants qui revendiquent leurs droits en violation des conventions 87, 98 de l’O.I.T etc. Rappelons que le syndicalisme étant la réponse des travailleurs et travailleuses aux abus et aux droits de gérance des employeurs, les enseignants obéissent tout simplement au mot d’ordre de la Conasysed et des autres syndicats tout en ne souhaitant que se faire respecter et en exigeant l’équité et la justice dans la gestion de leur situation par le gouvernement.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article