04:49
URGENT >>>

La distribution controversée de bons de caisse aux fonctionnaires gabonais débute ce mardi


Sécurité sociale

La CNSS déclare la guerre à la fraude à la sécurité sociale


Société
  • La CNSS déclare la guerre à la fraude à la sécurité sociale © 2018 D.R./Info241
Publié le 23 février 2018 à 14h45min

Lancée, hier à Libreville par le Directeur général de la Caisse nationale de Sécurité sociale (CNSS), Nicole Christiane Assélé, l’opération baptisée « Stop à la fraude, ce tueur silencieux ! » s’étendra sur six mois. Il s’agit de la deuxième campagne du genre, après des résultats mitigés pour celle menée en 2014

Faisant suite aux nombreuses fraudes sociales qui ont longtemps entachés la gestion du recouvrement des cotisations auprès des entreprises et le paiement des prestations sociales aux assurés notamment, la présente opération « mains propres » vise entres autre à mettre de l’ordre au sein de l’institution et à redorer son image.

Le patron de la CNSS a interpelé les pouvoirs publics et les autres partenaires sur les conséquences de la fraude au sein de la CNSS. Phénomène qui au fil des années vide considérablement les caisses de l’entreprise et amoindrit la qualité de ces prestations, compromettant ainsi de facto ses ambitions.

Outre la détection d’éventuels cas de fraudes en interne et à l’externe, puis la mise à la disposition des auteurs auprès des autorités compétentes, la campagne revêt également un caractère pédagogique. L’objectif étant d’éduquer les différents publics sur les droits et devoirs des uns et des autres. Ce, afin de mettre un terme à toutes formes de pratiques illicites, aux nombreuses plaintes ainsi qu’aux actes délictueux.

Lançant officiellement la campagne devant les hommes de médias et les nombreux partenaires présents, Assélé a dit toute sa détermination à aller jusqu’au bout de l’opération. « Il n’y a aucune raison pour que cette opération s’arrête en chemin. En interne, par exemple, des réseaux ont déjà été démantelés puis sanctionnés. A l’heure actuelle, deux personnes sont déjà en garde à vue à la police judiciaire, d’autres suivront », a-t-elle confié.

Face aux plaintes récurrentes de plusieurs employés et pour décourager quelque peu les « mauvais élèves », Dr Nicole Christiane Assélé a indiqué que pour protéger les travailleurs, la CNSS va désormais procéder à des recouvrements forcés et même interdire aux mauvais employeurs de sortir du territoire national.

Rappelons que la CNSS a pour principale mission, la gestion d’un régime de sécurité sociale qui consiste à l’immatriculation des employeurs et des travailleurs du secteur privé et des collectivités locales. Mais également le recouvrement des cotisations et le paiement des prestations sociales.

Avec AGP


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile