Arriérés de paiement

La Cemac réclame 80 milliards d’arriérés de cotisations à ses Etats-membres !

La Cemac réclame 80 milliards d’arriérés de cotisations à ses Etats-membres !
La Cemac réclame 80 milliards d’arriérés de cotisations à ses Etats-membres ! © 2021 D.R./Info241

Les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) ne sont pas à jour de leur cotisation sur la Taxe communautaire d’intégration (TCI). C’est ce qu’a affirmé Daniel Ona Ondo, président de la Commission Cemac, la semaine dernière au cours des travaux préparatoires du Comité inter-états de la 36e réunion des ministres de l’Économie et des Finances des États membres de cette sous-région.

News sur WhatsApp

Selon Daniel Ona Ondo, il est urgent de payer ces contributions, car ce sont elles qui doivent financer le budget de 2021 l’institution sous-régionale. « Le projet de budget de la Communauté, exercice 2021, a été arrêté en recettes et dépenses à la somme de 89,224 milliards de francs CFA contre 88,230 en 2020, en légère hausse de 1,13 %, sous l’hypothèse d’une amélioration des ressources propres et d’une mobilisation plus efficace et accrue des concours extérieurs » a-t-il indiqué.

Daniel Ona Ondo continue d’interpeller les Etats-membres

Ainsi, la Commission attend près de 70% des ressources budgétaires globales. Soit 63 milliards de TCI pour près de 28 milliards de francs CFA, au titre d’arriérés de TCI. "Afin d’atteindre les objectifs que nous nous fixons, nous avons besoin plus que jamais d’injecter davantage de ressources, en vue du fonctionnement optimal de notre communauté", a plaidé Charles Assamba Ongodo, président du Comité inter-États et directeur général de la coopération et de l’intégration régionale au ministère camerounais de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat).

Avant de lancer un appel aux Etats-membres : "À cet égard, je vous exhorte, vous les différents plénipotentiaires de nos États, à mener un plaidoyer en vue non seulement du versement de la taxe communautaire d’intégration, mais également de la réduction du stock des impayés de cette taxe", a renchérit Charles Assamba Ongodo.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article