Salon littéraire

La 3e édition du Salon international du livre et des arts de Libreville rend un hommage à Chinua Achebe

La 3e édition du Salon international du livre et des arts de Libreville rend un hommage à Chinua Achebe
La 3e édition du Salon international du livre et des arts de Libreville rend un hommage à Chinua Achebe © 2015 D.R./Info241

Le Salon International du Livre et des Arts de Libreville (SILAL) à ouvert ses portes hier sous une pluie battante. Cette troisième édition du salon rend hommage au romancier et poète écrivain nigérian d’expression anglaise, grand classique de la littérature africaine, Chinua Achebe, mort le 21 mars dernier à Boston.

Selon l’écrivaine Edna Merey Apida par ailleurs, initiatrice de l’escale littéraire de Port-Gentil, membre du comité d’organisation du SILAL, « plusieurs spectacles de danses traditionnelles sont prévus.Mais avant toute chose, la littérature est à l’honneur. En effet, ce salon rend hommage au grand écrivain Chinua Achebe, auteur des classiques littéraires africains notamment avec Le monde s’effondre (Things Fall Apart), Le Malaise (No Longer at Ease), qui nous a récemment quitté. »

Poursuivant ses explications Mme Merey Apida souligne que « diverses conférences sont données autour de la mémoire littéraire et le combat militant de l’écrivain nigérian. Son travail est une méditation profonde sur le colonialisme. Car ses romans mettent en situation des héros africains à la croisée de deux mondes : un monde occidental avec une rationalité abstraite, sans justice, et une Afrique dont les valeurs traditionnelles disqualifiées rendent ses sujets handicapés pour les temps nouveaux. »

Tout en relevant que « c’est l’un des plus célèbres auteurs africains d’expression anglaise, cela lui vaut d’ailleurs à plusieurs reprises une nomination pour le prix Nobel. Les orateurs pour ces diverses communications hommages sont des enseignants et chercheurs de l’université nationale, UOB, en l’occurrence, Pr Steeve Renombo Ogoula, M. Magloire Ambourouet-Bigmann, M. Bernard Ekome Ossouma, Nicolas Mba Nzue, Yvette Gracia Essongue, Eric Joel Bekale, président de l’Union des Écrivains Gabonais (UDEG). »

Ainsi, sous des chapiteaux dressés sur l’esplanade de Gabon Télévision, le public pourra, pendant les 4 jours que dure le salon, visiter des stands dédiés aux livres, à l’artisanat et autres. Le livre est en fête pendant ce salon. Plusieurs auteurs et éditeurs ont fait le déplacements. On peut d’entrée de jeu saluer la présence des maisons d’édition suivantes : les Éditions CLE (du Cameroun) qui ont sorti récemment les 3 dernières œuvres de l’écrivain gabonais Okoumba-Nkoghe.

Il faut noter également la présence des éditions "Les Classiques Ivoiriens avec sa pléthore de romans, livres de contes pour les enfants et autres livres didactiques ; les éditions Amaya, les éditions Lakalita qui nous donnent à découvrir le dernier roman de Fatoumata Kane Ki-Zerbo.

En parcourant les travées, les lecteurs peuvent se voir dédicacer les œuvres de la mains des écrivains qui ont répondu présents à cette invitation : entre autres Dany Okoumba, Pulchérie Abeme-Nkoghe, Jean Divassa-NyamaI, Marc Kaka, Destinée Mbogale et le caricaturiste une des figures de proue de la bande dessinée gabonaise, Pahé.

C’est un moment d’échange fort appréciable. L’art est dans tous ces états avec les sculptures, peintures et autres joueurs de cithare édifiant les curieux sur leurs passions. Il faut saluer l’énergie déployée par les membres du comité d’organisation qui font en sorte que cet événement soit unique et pérenne.

Rappelons que le SILAL est orchestré par l’écrivaine et éditrice Sylvie Nstame. Ce salon qui à sa troisième partition a reçu entre autres le parrainage du Ministère des arts et de la culture et de Total Gabon.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article