12:30

Coopération

L’UA adopte une position commune sur ses futures relations avec l’UE après 2020


Economie
  • L’UA adopte une position commune sur ses futures relations avec l’UE après 2020 © 2018 D.R./Info241
Publié le 29 mars 2018 à 17h07min

Le conseil exécutif de l’Union africaine (UA) a adopté une position commune pour la négociation d’un nouvel accord de coopération avec l’Union européenne (UE) venant remplacer l’Accord de Cotonou qui arrivera à échéance en février 2020, a annoncé jeudi l’UA dans un communiqué.

La position commune africaine sera officiellement présentée lors de la 107e session du conseil des ministres de l’ACP (Pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique) prévue le 29 mai prochain à Lomé, au Togo.

La décision d’adopter une position commune sur les relations post-2020 entre les deux continents a été prise la semaine dernière, coïncidant avec la signature historique par 44 Etats membres de l’UA de l’accord sur la Zone de libre-échange continentale (ZLEC).

La révision de ce partenariat vise à définir un cadre de politique de coopération unique, solide et durable en s’appuyant sur les valeurs, les intérêts et les aspirations qui unissent les deux continents, de manière à ce qu’ils puissent tous deux participer activement aux affaires mondiales, souligne l’UA dans son communiqué.

Le nouvel accord avec l’UE devrait être séparé du contexte de l’ACP et se tourner vers un partenariat solide et durable au niveau continental entre l’UA et l’UE. Il devrait également réaffirmer l’interdépendance entre l’Afrique et l’Europe, tout en prenant en compte le développement d’un dialogue politique moderne, fondé sur l’égalité, l’équité, le respect mutuel et la responsabilité partagée des deux continents, selon le document.

Le nouveau partenariat devrait s’articuler autour de sept piliers de développement prioritaires de l’Afrique, à savoir la transformation structurelle des économies et la croissance inclusive ; le développement centré sur les populations ; la migration et la mobilité ; la paix et la sécurité ; la science, les technologies et l’innovation ; l’environnement et le changement climatique ; la gouvernance, les droits de l’Homme et la gestion des ressources naturelles, précise le communiqué.

L’adoption de cette position africaine commune marque la première étape vers une discussion mutuellement bénéfique avec l’UE, assure l’UA, avant d’ajouter qu’un groupe de négociateurs sera mis en place pour s’assurer qu’une stratégie de négociation soit élaborée par la Commission de l’UA d’ici mai.

Pour rappel, l’Accord de Cotonou a été signé le 23 juin 2000 dans la capitale économique du Bénin entre l’UE et 79 pays en développement d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), élaborant un partenariat de vingt ans qui régit leur coopération autour des trois piliers que sont le développement, la politique, ainsi que l’économie et le commerce.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile