02:39

Colonisation

L’Italie accuse la France d’appauvrir l’Afrique et d’amplifier la crise migratoire en Europe


International
  • Le vice-Premier ministre italien Luigi Di Maio et le président français Emmanuel Macron © 2019 D.R./Info241
Publié le 22 janvier 2019 à 19h19min

Les relations entre les autorités françaises et italiennes sont pour le moins tendues depuis ce dimanche. Le vice-Premier ministre italien Luigi Di Maio a été le premier a jeté un pavé dans la marre en accusant ouvertement la France de continuer à coloniser l’Afrique avec notamment le Franc CFA qui financerait une partie de sa dette publique. Le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini a enfoncé le clou de ces accusations bien connues, en dénonçant ce mardi « l’exploitation de l’Afrique par la France ».

Les autorités italiennes n’ont visiblement pas leur langue dans la proche. Depuis dimanche, plusieurs d’entre-elles ont clairement appelé l’Union européenne à prendre des sanctions contre la France qui continuerait à coloniser l’Afrique malgré donc l’indépendance officielle accordée à ces anciennes colonies depuis la fin des années 60.

Pour Luigi Di Maio,"Si aujourd’hui il y a des gens qui partent (d’Afrique, ndlr), c’est parce que certains pays européens, la France en tête, n’ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains", a-t-il lâché dimanche dans un média italien. Avant d’ajouter que : « Si la France n’avait pas les colonies africaines, parce que c’est ainsi qu’il faut les appeler, elle serait la 15e puissance économique mondiale alors qu’elle est parmi les premières grâce à ce qu’elle est en train de faire en Afrique ».

Luigi Di Maio lors d’une précédente sortie

Et le vice-Premier ministre italien de renchérir ce lundi sur l’épineuse question de la fin du CFA restée aux mains de la France depuis les indépendances : "La France imprime une monnaie pour 14 Etats africains et, par conséquent, elle en empêche le développement. Au contraire, elle contribue aux départs des migrants, qui vont ensuite mourir dans la Méditerranée ou débarquer sur nos côtes. Il est temps que l’Europe ait le courage d’aborder le thème de la décolonisation de l’Afrique".

Des propos qui ont déclenché une crise diplomatique entre ces deux pays européens à couteaux tirés sur la crise migratoire qui secoue le vieux continent. Luigi Di Maio a été soutenu dans ses propos ce mardi par le ministre italien de l’Intérieur qui en a remis une couche.

Le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini

Pour Matteo Salvini, "A partir d’aujourd’hui, ceux qui veulent débarquer en Italie, on va les emmener à Marseille. Je vais demander des sanctions contre les pays qui colonisent l’Afrique. La France imprime le franc dans les colonies pour financer une partie de sa dette : pour laisser les Africains en Afrique, il suffirait que les Français restent chez eux"

Pour cette autorité italienne, "Le problème des migrants a beaucoup de causes : par exemple, ceux qui ne vont pas en Afrique pour créer du développement, mais plutôt pour soustraire de la richesse au peuple africain. La France est parmi eux, l’Italie, non".


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile