19:28
URGENT >>>

Jean Ping appelle les forces de l’ordre à préserver la sécurité de la nation et du peuple Gabonais


Filière bois

L’entreprise chinoise Yihua envisage son actionnariat dans le capital de la SNBG


Economie
  • Estelle Ondo et le président de Yihua, lors de la signature de l’accord © 2017 D.R./Info241
Publié le 16 avril 2017 à 23h43min

Le président directeur général de Yihua Enterprises Group, par ailleurs vice-président de la Chambre Internationale de Commerce de Chine (CICC), Liu Shaoxi, chef de la délégation d’hommes d’affaires chinois en séjour au Gabon la semaine dernière, a visité les installations de la Société nationale des bois du Gabon (SNBG).

Au cours de la visite organisée par l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI), le Pdg a examiné les sites de la SNBG, apprécié l’outil de production et les actifs forestiers de cette entreprise qui continue de produire des contreplaqués d’Okoume. Aussi n’a-t-il pas écarté la perspective de devenir un actionnaire stratégique de cette entreprise, en investissant dans son capital. Mais pour y parvenir, le patron de la compagnie chinoise a souhaité disposer davantage d’informations pour apprécier les risques d’investissements dans cette entreprise qui fut le fleuron de la filière bois au Gabon pendant des années.

Une entrée au capital de la SNBG par Yihua group viendrait restaurer et relancer les activités de cette entreprise. Le géant chinois est déjà présent au Gabon à travers sa filiale locale basée près du port de Libreville, et spécialisée dans la transformation du bois. Le vice-président de la chambre de commerce internationale de Chine (CCOIC), Liu Shaoxi, également président du groupe Yihua, a devisé avec Ali Bongo au sujet des possibilités d’investissements qu’offre le pays.

A la tête d’une délégation d’hommes d’affaires composée d’une soixantaine de personnes, représentant 32 entreprises chinoises opérant dans les secteurs du bois, des mines, de la pêche, des banques ou encore du tourisme d’affaires, le président du groupe Yihua répond ainsi à une invitation d’Ali Bongo Ondimba, adressée lors de la visite d’Etat de novembre 2016 en Chine.

Une vue de la rencontre entre Ali Bongo et M. Yihua

Après le Palais du Bord de mer, les hommes d’affaires chinois ont eu des entretiens avec les membres du gouvernement et les opérateurs économiques. Aussi ont-ils suivi des présentations sommaires des projets prioritaires qu’entend développer le Gabon ainsi que les diverses opportunités d’investissement que propose le pays.

« La crise économique que subit notre pays actuellement, nous oblige à rechercher des sources alternatives de financement de partenariats, donc à diversifier nos partenaires. La Chine est un réservoir important de partenaires, de financements, de technique, de savoir-faire pour notre économie », a indiqué le président nouvellement élu de la Confédération patronale du Gabon, Alain Bâ Oumar.

La Chine qui s’inscrit depuis plusieurs années comme un partenaire de poids avec Libreville, l’empire du dragon rouge exporte au Gabon de nombreux biens et services qui penchent la balance commerciale des deux pays en faveur de l’empire du Milieu. Les entreprises chinoises sont présentes au Gabon dans la construction des infrastructures sportives (stades de football), des bâtiments publics, des routes, des ouvrages d’art, de l’énergie électrique, ainsi que des hydrocarbures. Le Gabon exporte vers la Chine les matières premières (pétrole, manganèse et bois).

Avec Ecofin


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile