21:25
URGENT >>>

Les Aigles du Mali molestent à Libreville les Panthères du Gabon !


Visa

L’e-visa Gabonais enfin une réalité pour les visiteurs étrangers


Economie
  • L’e-visa Gabonais enfin une réalité pour les visiteurs étrangers © 2015 D.R./Info241
Publié le 10 juillet 2015 à 07h28min

Le ministre de l’intérieur Guy Bertrand Mapangou a inauguré hier à Akanda, l’application de gestion des demandes par Internet des visas d’entrée au Gabon, dénommée « E-VISAS », fonctionnel depuis le 21 juin. Une projet longtemps annoncé par le gouvernement gabonais qui avait englouti en 2013, 653 millions de CFA sans voir le jour, selon certaines sources.

L’application de gestion des demandes par Internet des visas d’entrée au Gabon, a été présentée par le conseiller technique du directeur général de la documentation et de l’immigration, Sylvain Charli Lengagui.

L’obtention du visa électronique est précédé de trois phases, à savoir l’enrôlement sur Internet à partir du site https://evisa.dgdi.ga, l’instruction de la demande à la direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI) par la cellule E-VISA, et la remise ou l’émission du visa à l’aéroport de Libreville.

Selon l’expert, la phase d’enrôlement sur Internet se caractérise par le renseignement du formulaire, le téléchargement de la page des données du passeport, d’une demi-carte photo couleur, la validation du formulaire. Cette première phase est suivie de l’envoi du reçu d’inscription au demandeur du transfert des données vers les serveurs de la DGDI pour instruction après validation.

La phase d’instruction de la demande par la DGDI est répartie entre l’analyse du dossier, qui s’appuie sur les bases de données locales, l’édition du formulaire pour avis du DGDI3/5 et la notification par mail de la décision du DGDI. Pour un refus le demandeur du visa reçoit un simple message de refus. Pour un accord, il reçoit un message avec autorisation d’entrée au Gabon.

En amont de l’envoi du message, les données sont transférées à la Direction der la police de l’air et des frontière (DPAF), pour délivrance du visa à l’arrivée du demandeur à Libreville.

La remise du visa est précédée par la présentation par le visiteur de l’autorisation d’entrée au Gabon à l’agent de la DGDI à son arrivée, à l’aéroport Léon MBA. Le visiteur ne reçoit son visa qu’après une analyse automatique du document de voyage par le système E-VISA VMS, et la validation de toutes les contraintes (prises des empreintes, photo), impression du visa, validation de l’entrée sur le territoire. Dans le cas contraire, il y a refus d’entrée sur le territoire.

Le Premier ministre, Pr Daniel Ona Ondo a félicité le ministre de l’Intérieur, Guy Bertrand Mapangou pour l’accomplissement de ce chantier, relevant l’importance de ce nouveau mécanisme d’obtention des visas d’entrée au Gabon, au regard des grands évènements organisés par le Gabon à l’exemple de la coupe d’Afrique des nations de football, CAN 2017. Il a ensuite affirmé que le « e-visa » est la bienvenue en matière de sécurisation du territoire national.

Le ministre de l’intérieur, Guy Bertrand Mapangou, a reconnu la pertinence de l’idée du président de la République d’instaurer un visa d’entrée au Gabon par Internet dans la mesure où ce système favorise des échanges commerciaux et facilite l’arrivée des opérateurs économiques.

Le directeur général de la Documentation et de l’Immigration, Célestin Embinga a indiqué que la mise en place de ce mécanisme découle des instructions données par le président de la République, dans le but de permettre la diversification de l’économie.

Le système d’obtention du visa électronique d’entrée au Gabon est effectif depuis le 21 juin 2015. Le premier utilisateur est un ressortissant anglais en provenance du Rwanda le 29 juin dernier.

Ce projet n’est pas sans nous rappeler celui d’un site spécial dédié qui devait voir le jours en 60 mois et porté par la société ISI. Ce projet d’e-visa payant visait à mettre en place un site internet facilitant la délivrance et le paiement de visas d’entrée sur le territoire gabonais. Ce programme qui avait été facturé dans un premier temps à 590 millions F CFA serait passé à 653,72 millions F CFA.

Avec AGP


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile