13:29
URGENT >>>

Julien Nkoghe Bekale promet 803 nouvelles salles de classe pour la rentrée 2019-2020 !


Fraude à la bourse

L’ANBG suspend le paiement des bourses des étudiants gabonais


Société
  • Des étudiants devant le siège de l’ANBG © 2019 D.R./Info241
Publié le 10 septembre 2019 à 16h13min

Voici une nouvelle qui ne va pas faire des heureux. L’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG) vient de décider de la suspension du paiement des allocations d’études aux boursiers de l’Etat gabonais étudiant au Gabon. C’est ce qu’indique une note d’information datée du 2 septembre, parvenue à la rédaction d’Info241 ce mardi. Cette suspension est officiellement consentie dans le « soucis constant de rationaliser les dépenses liées au paiement des bourses », souligne l’Agence.

Une mauvaise nouvelle de plus pour les étudiants gabonais qui effectuent leurs études dans les universités et grandes écoles du Gabon, l’ANBG a décidé de suspendre le paiement de leurs bourses afin de lutter contre les « bourses indûment perçues, orientations non respectées, étudiants absents des procès-verbaux et ayant zéro crédit ». Ces « effets pervers » de la bourse ne semblent concerner, si on en croit cette décision, que la population estudiantine du Gabon.

Ainsi selon le directeur général de l’ANBG, Joël Lehman Sandoungout, seuls seront impactés « les boursiers ayant déjà perçu douze (12) mois de bourse ». Avant de détailler le mode opératoire de cette mesure : « les étudiants dont la bourse a été payée à partir du mois d’octobre 2018 verront le paiement suspendu à la fin du mois de septembre 2019. Par contre, pour ceux ayant perçu la bourse à partir du mois de janvier 2019, la suspension interviendra à la fin du mois de décembre 2019 ».

Cette mesure est déclenchée selon cette agence rattachée à la présidence gabonaise, pour « obérer les ressources financières allouées par l’Etat et permettre le bénéfice de l’allocation d’études au plus grand nombre de nos compatriotes ». Et cache plutôt les tensions de trésorerie que connait le pays depuis fin 2016, contraignant les autorités à mettre en place des mesures d’austérité. Après la chasse au fonctionnaire fantôme , voici venu la chasse aux étudiants boursiers fantômes.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile