18:47

Economie

L’algérien Sonatrach acquiert une raffinerie en Italie


International
  • L’algérien Sonatrach acquiert une raffinerie en Italie © 2018 D.R./Info241
Publié le 10 mai 2018 à 14h35min

La compagnie algérienne des hydrocarbures Sonatrach a conclu hier mercredi, un accord avec une filiale du groupe américain ExxonMobil pour l’acquisition d’une raffinerie et de trois terminaux pétroliers en Italie, a indiqué Sonatrach dans un communiqué parvenu à la rédaction d’Info241.

« Faisant suite à l’accord des autorités algériennes et de son conseil d’administration, Sonatrach annonce mercredi avoir signé (à Rome) un accord avec Esso Italiana Srl (filiale à 100% d’ExxonMobil) portant sur l’achat de la raffinerie d’Augusta (Sicile) et de trois terminaux pétroliers situés à Augusta, Naples et Palerme ainsi que de leurs systèmes d’oléoducs associés », précise le même texte.

A l’issue de la signature de cet accord, le PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour s’est dit « extrêmement fiers de réaliser notre premier investissement dans le raffinage international en Italie. Avec la proximité géographique de l’Italie et les relations privilégiées qui ont toujours lié Sonatrach à ce pays, il est naturel que notre première acquisition dans le raffinage se fasse en Italie ».

Avant cette acquisition, Sonatrach avait répondu favorablement à la consultation lancée par ExxonMobil à la fin août 2017 pour la vente de sa raffinerie de 198.000 barils/jour, située à Augusta en Sicile, précise-t-on de même source.

Le 16 janvier dernier, M. Ould Kadour avait annoncé que sa compagnie transformera une partie de son pétrole brut à partir d’une raffinerie italienne pour en faire des carburants qui seront ensuite commercialisés en Algérie.

Le carburant, un produit subventionné coûte à l’Algérie 2 milliards de dollars par an. Malgré le fait que l’Algérie est un pays producteur et exportateur de pétrole, les capacités de raffinage du pays ne répondent pas à la demande locale, d’où le recours à l’importation.

En termes chiffrés, 11,5 millions de tonnes de carburants sont raffinés en Algérie, alors que la consommation a atteint 15 millions de tonnes de carburants annuellement. Ces dernières années, le gouvernement s’est lancé dans un programme de réhabilitation de ses vieilles raffineries et la construction de nouvelles.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile