10:05

Drame

L’Algérie en deuil après la mort de 257 personnes dans le crash d’un avion militaire


International
  • L’Algérie en deuil après la mort de 257 personnes dans le crash d’un avion militaire © 2018 D.R./Info241
Publié le 13 avril 2018 à 06h02min

L’Algérie a connu mercredi matin une « tragédie » nationale suite au décès de 257 personnes survenu à l’issue du crash d’un avion militaire quelques minutes après son décollage de l’aéroport militaire de Boufarik, à 30 km au sud-ouest d’Alger. La majorité des victimes étaient des soldats et des membres de leurs familles, selon le ministère de la Défense. Pour connaitre les causes ayant provoqué cette catastrophe aérienne, une enquête a été ouverte.

Ce drame a suscité l’émoi de la population et des autorités algériennes. Un deuil national de trois jours a d’ailleurs été décrété par le président Abdelaziz Bouteflika. « A la suite du crash d’un Iliouchine (avion de transport des troupes) des forces aériennes aujourd’hui à Boufarik faisant 257 victimes, le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a décrété un deuil national de 3 jours à compter de ce jour », précise la présidence de la République dans un communiqué.

Outre le chef de l’Etat, de hauts responsables algériens, ainsi que des présidents des pays comme la France et la Russie ont exprimé leurs condoléances à M. Bouteflika et aux familles des victimes. L’accident de mercredi est la pire catastrophe aérienne de l’histoire de l’Algérie. Le ministère de la Défense a confirmé la mort de tous les passagers, dont 247 soldats et quelques membres de leur famille, en plus de dix membres de l’équipage.

L’avion Iliouchine-76 avait pour destination une base militaire dans la province de Bechar, dans le sud-ouest du pays, mais quelques instants après le décollage, il s’est écrasé dans un champ agricole non habité près de l’aéroport.

Le dernier accident remonte à juin dernier lorsqu’un hélicoptère militaire s’est écrasé dans la province de Naâma, à 700 km au sud-ouest d’Alger, causant la mort à une personne et des blessures à deux autres. En mai 2017, trois soldats ont été tués dans la province de Tipasa, au nord du pays, lorsque leur hélicoptère militaire s’est écrasé.

L’accident le plus grave a été signalé en février 2014, lorsque 77 soldats ont été tués lorsqu’un avion C-130 Hercules appartenant à l’armée de l’air algérienne s’est écrasé dans la province d’Oum El Bouaghi, à 400 km au sud-est d’Alger.

En mars 2016, douze soldats ont été tués et deux autres blessés dans la localité de Reggane, au sud de l’Algérie, lorsque leur hélicoptère s’est écrasé. Plus tard, en avril 2015, un hélicoptère s’est écrasé dans la province la plus au sud d’Illizi, tuant deux soldats. En novembre 2014, un chasseur MIG-25 de l’armée de l’air s’est également écrasé, mais le pilote a réussi à s’éjecter de l’avion.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile