19:22

Justice

L’activiste panafricaniste Kémi Séba recouvre la liberté après avoir brûlé un billet de F.CFA


International
  • L’activiste panafricaniste Kémi Séba recouvre la liberté après avoir brûlé un billet de F.CFA © 2017 D.R./Info241
Publié le 30 août 2017 à 06h23min

Plus de peur que de mal. Le Franco-Béninois Kémi Séba, activiste panafricaniste poursuivi le 25 aout dernier pour « destruction d’un billet de banque », a été relaxé mardi par le tribunal correctionnel de Dakar. L’affaire qui fait grand bruit depuis la semaine dernière, s’est soldée sur un non-lieu au regard de la faiblesse du dossier constitué contre l’activiste.

Le procureur avait demandé la condamnation à trois mois avec sursis de Kémi Séba et la relaxe pour Alioune Abatalib Sow poursuivi pour complicité et qui n’a pas, lui de son côté, reconnu les faits. Les deux hommes étaient poursuivis par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), institut d’émission du franc CFA, monnaie commune de 14 pays africains, garantie par le Trésor français.

Une des affiches de soutien à l’occasion du procès d’hier

Kemi Séba avait brûlé le 19 août lors d’une journée d’action « contre la Françafrique », un billet de 5.000 francs CFA. Il avait ensuite été arrêté et placé en détention préventive le 25 août, suscitant la colère de ses soutiens et de plusieurs acteurs de la fin du F.CFA perçu comme le dernier maillon de la domination post-coloniale de la France sur les Etats africains.

Devant le tribunal, Kemi Séba a reconnu les faits. "Oui, j’ai détruit un billet de 5000 francs CFA mais la destruction de ce billet de banque était un acte symbolique, pour dénoncer le néocolonialisme pour alerter l’opinion publique sur cette monnaie qui appauvrit notre continent", a affirmé Kémi Séba.

"Mon co-prévenu ignorait tout de mes intentions au moment de me donner le briquet. Il n’est en aucun cas complice de mon acte", a lancé Kémi Séba en présence de ses nombreux soutiens. L’activiste a recouvré la liberté mardi soir.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile