Reflexion

L’acte 3 des Premières Assises de la Diaspora gabonaise prévu ce 1er février à Paris

L’acte 3 des Premières Assises de la Diaspora gabonaise prévu ce 1er février à Paris
Des gabonais manifestant à Paris contre le régime d’Ali Bongo © 2020 D.R./Info241

La diaspora gabonaise vent debout depuis 2016 contre le régime de Libreville, se réunira ce 1er février 2020 à Paris (France) pour l’acte 3 de la série de réflexion qu’elle mène autour de la fin de la dictature Bongo. Organisée par plusieurs associations et collectifs de gabonais de l’étranger, cette grande messe de « remobilisation » de la diaspora gabonaise sur l’avenir du pays, promet l’identification et la dénonciation des maux qui minent le Gabon afin de « restaurer » la dignité d’un peuple trop longtemps meurtri par le non-respect du verdict des urnes issu des présidentielles.

La diaspora gabonaise qui continue de battre le pavé depuis trois ans « pour dénoncer la prise en otage d’un pays par une junte » dirigée par Ali Bongo, sera ce 1er février en conclave dans le 11e arrondissement de la capitale française. Ce afin de livrer les conclusions de ses multiples réflexions autour d’un nouveau Gabon. L’acte 3 dit de restitution de ces Premières Assises de la Diaspora aura lieu 177 rue de Charonne à Paris.

Une manifestation de la diaspora gabonaise dans les rues de Paris

Organisée par une dizaine d’associations et collectifs ayant pignon sur rue dont Association Aigle, Collectif des Gabonais d’Anjou, Collectifs des Gabonais de Perpignan, Convention de la Diaspora Gabonaise, Associa­tion Éveilles-toi Gabon, Association Femmes d’honneur des Neufs Provinces, Association Mobilisation 241, Association Résistance Gabonaise de Bordeaux, Association Nèmésis, Mouve­ment Trop c’est Trop, la manifestation parisienne promet « de concevoir ensemble de nouvelles formes de remobilisation plus struct­urantes des Gabonais » contre le régime Bongo.

Selon les organisateurs de cet événement de réflexion et de stratégie, il s’agit entre autres de « la conquête de la victoire des urnes, confisquée par le pouvoir dictatorial d’Ali Bongo ; d’élaborer les fondements d’une nouvelle Répub­lique au Gabon, en totale rupture avec les pratiques de­structrices du pouvoir usurpateur et profondément en adéquation avec les exigences d’une population avide de liberté, de respect, de considération dans un monde en perpétuelle transformation ».

Une l’acte 1 de ces Assises en mars 2019

Ces travaux en plusieurs étapes avaient débuté les 22 et 23 mars 2019 par l’acte 1 de ces Assises qui avait consisté à l’ou­verture solennelle des travaux avec présentation des thématiques, des enjeux et du déroulement de ceux-ci. L’acte 2 avait vu la mise en place du comité de suivi des travaux. Enfin ; l’acte 3 de ce 1er février 2020, verra l’ensemble des sujets traités, validés, avec des plans d’actions, des mises en œuvre structurées et complètes.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article