18:47

Intempéries

Kenya : au moins 41 morts après la rupture d’un barrage au nord du pays


International
  • Kenya : au moins 41 morts après la rupture d’un barrage au nord du pays © 2018 D.R./Info241
Publié le 11 mai 2018 à 13h33min

Au moins 41 personnes sont mortes après la rupture d’un barrage dans le nord du Kenya après des semaines de pluies torrentielles, ont annoncé le 10 mai des responsables locaux.

La Croix-Rouge du Kenya a estimé que près de 500 familles ont été touchées par la catastrophe, qui a eu lieu à Solai, près de la ville de Nakuru dans la vallée du Rift, à environ 150 kilomètres au nord-ouest de Nairobi, la capitale. Le barrage de Patel a cédé après de fortes pluies le 9 mai vers neuf heures du soir, balayant des maisons, a précisé Lee Kinyanjui, le gouverneur du comté de Nakuru. M. Kinyanjui a déclaré à CNN que les personnes touchées par la catastrophe, qui se trouvait dans une ferme commerciale, sont « principalement des travailleurs et des petits agriculteurs ».

« C’est une grande ferme qui emploie la majorité des gens qui vivent dans le village, ils sont entre autres dans l’horticulture, le café, le thé ... La ferme existe depuis plus de deux générations », a-t-il ajouté. Dans un post précédent sur Twitter, M. Kinyanjui avait annoncé que l’eau avait causé « une énorme destruction de vies et de biens ».

Il a par ailleurs annoncé que le comté de Nakuru travaillait avec la Croix-Rouge du Kenya dans une opération de recherche et de sauvetage, et précisé que des denrées alimentaires et d’autres articles ont été donnés aux familles déplacées et qu’un centre a été mis en place pour permettre aux familles de signaler leurs proches disparus.

Euloge Ishimwe, responsable des communications pour la région Afrique de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a annoncé dans un communiqué que la Croix-Rouge du Kenya déplace encore du matériel pour construire des abris temporaires pour les familles déplacées, en plus de fournir des services de premiers secours, d’évacuer les blessés, de dépister les familles et d’apporter un soutien psychosocial.

Un policier de haut rang sur les lieux, s’exprimant sous couvert d’anonymat, a précisé que les secouristes avaient passé la nuit à traverser les maisons englouties pour récupérer les corps des victimes et n’avaient couvert que la moitié de la zone touchée. « Nous avons trouvé 11 des corps couverts de boue dans une plantation de café et ce sont des personnes qui auraient pu s’échapper mais qui n’ont pu le faire à cause de la force et de la vitesse de l’eau du barrage inondé, pour la plupart des femmes, des enfants et des personnes âgées ».

Le méga barrage qui s’est rompu est l’un des trois réservoirs d’eau appartenant à un grand agriculteur local, qui n’était pas là au moment de la tragédie. Les deux autres barrages sont intacts mais avec de hauts volumes d’eau. De fortes pluies et des inondations ont frappé l’Afrique de l’Est ces derniers mois, en particulier le Kenya et le Rwanda. Au moins 100 personnes sont mortes et près de 260 000 ont été déplacées ce mois-ci par des inondations au Kenya, a indiqué la Croix-Rouge du Kenya. Les autorités kenyanes et les organisations humanitaires ont évacué par avion les résidents bloqués et fourni de l’aide aux communautés isolées après des semaines de fortes pluies et de glissements de terrain.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile