Commémoration

Journée de la femme africaine : l’ONG Malachie en appui aux commerçantes

Journée de la femme africaine : l’ONG Malachie en appui aux commerçantes
Journée de la femme africaine : l’ONG Malachie en appui aux commerçantes © 2020 D.R./Info241

Le Gabon n’était pas en marge de la Journée internationale de la femme africaine célébrée vendredi dernier. Pour marquer le coup, l’ONG Malachie a organisé une rencontre avec les femmes commerçantes de Libreville et ses environs autour du thème « résilience économique des femmes et la sécurisation de entrepreneuriat féminin ». Une thématique en résonance avec la crise sanitaire actuelle du coronavirus.

L’ONG Malachie a célébré la femme africaine le 31 juillet, date de la commémoration de la Journée internationale de la femme africaine. Au menu de la rencontre avec les femmes commerçantes du Grand Libreville, la mise en œuvre d’un partenariat avec certaines structures de micro-finance et un fond de soutien aux femmes commerçantes. L’objectif affiché est de pouvoir venir en aide à ces femmes en cette période particulière de Covid-19.

Ce projet, vient en appui au gouvernement qui a lancé depuis le mois de mars, une série de programmes d’aide aux populations. L’un des temps fort de cette rencontre avec les commerçantes de Libreville, Akanda et Owendo fut le sondage qui a permis à la délégation de l’ONG de repartir en sachant que plus de 80% des femmes ont vu leurs chiffres d’affaires en baisse depuis l’arrivée du Covid-19.

Et pour terminer en beauté cette célébration, l’ONG Malachie accompagnée cette fois de l’ONG Omanda ont rencontré le lendemain, samedi 1er août, les femmes d’Essassa, une bourgade située à quelques kilomètres de Libreville pour une formation en leadership féminin et autonomisation de la femme. Le tout, à la satisfaction de ces femmes qui se sentent souvent lésées.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article